Macron: J’ai hacké l’état français pour faire du LOL

 

NDLR: Le chimpanzé qui a écrit cet article a trop pris de poudre de perlimpimpin et en a oublié les règles de base de la grammaire, désolé.

Sur Thinkerview, Emmanuel Macron livre les secrets de sa présidence: « c’était il y a quatre ans, avec trois potes de l’ENA, on était fans des caméras cachées de François l’Embrouille alors on a décidé de faire un gros prank ». « On voulait piéger les Français, on s’est dit plus c’est gros plus ça passe, on va monter un parti bidon avec un nom pourri et on va se présenter à l’élection. »

Dans cette interview fleuve et inédite, Emmanuel Macron explique comment cette blague qui devait durer quelques mois est devenue le phénomène « En Marche ». « On a eu la complicité du patronat français et de quelques médias, les mecs s’étaient déjà bien marré en faisant passer Hollande pour un socialiste, ils nous ont suivi à fond. C’est là que j’ai eu l’idée de la Start-up Nation, au début je voulais renommer la France, genre « Cheese and Wine World Delivery » mais à chaque fois que j’y pensais je partais en fou rire, d’ailleurs c’était ça le plus dur, ne pas rire pendant les meetings. On a reconstruit les décors du club Dorothée pour l’occasion, Casta et Benalla voulais recomposer les musclés mais on a pas eu les droits. »

Emmanuel Macron avoue que l’élection ne s’est pas passé comme attendu: « On pensait s’arrêter une fois Fillon élu mais y a eu un imprévu, comment vous dites… un cygne noir? » »Moi ma philosophie c’est de prendre le présent comme il se présente, Casta était pas chaud de continuer mais ça faisait toujours marrer Griveaux. »

E.Macron revient sur cette période délicate où il a dû improviser son rôle de président.

« Moi je pense que Jupiter a pas été facile a trouver, au début ça devait être Goldorak mais on s’est dit que les retraités allaient pas comprendre, j’aurais préféré Osiris et installer l’Elysée dans la pyramide du Louvre mais Brigitte ne voulais pas jouer la momie, et d’après Casta ça aurait fait trop Islamo-Gauchiste. » Pour les ministres on a mis des animaux mais avec le maquillage ça ne se voit pas à la télé. » « Les législatives? c’était chaud, on a failli se faire griller par l’opposition, on voulait présenter des chèvres ou du mobilier urbain mais quand ça s’est ébruité on s’est rabattu sur n’importe quel abruti qui marchait encore. Et là surprise, les Français suivent et on se retrouve avec la majorité. »

« Là il a fallut redoubler d’imagination, on a cherché à faire toutes sortes de lois absurdes, genre limiter la vitesse à 30 kmh ou supprimer l’état mais à chaque fois on était retoqué par le conseil constitutionnel. Ces mecs sont grave lourds, ils comprennent pas l’époque. Au final ça devenait pas très drôle. Les Français étaient trop crédule. »« Le 1er Mai on était tous déguisé en flics pour cogner du manifestant, mais finalement y a que Benalla qui s’est fait grillé.

Jean-Luc Mélenchon : face à la réalité ? [EN DIRECT]

Moins d’une MINUTE de l’ITW à sauté au début, on a contacté YouTube pour arranger cela. Merci de votre compréhension. Pour regarder l’intégralité allez sur le lien PEERTUBE ci-dessous qui est une plateforme open source décentralisée!

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires