Loïc Prud’homme a succombé à ses terribles blessures, une bavure policière de plus.

Le député insoumis de Gironde affirme avoir été matraqué par un policier alors qu’il quittait la manifestation des Gilets jaunes à Bordeaux. Il annonce à LCI qu’il va faire un signalement à la police des polices. Le préfet de Gironde a répliqué que les forces de l’ordre avaient « correctement fait leur travail », lors d’une « manifestation non déclarée, sur un axe interdit par arrêté préfectoral et après sommations ».

Loïc Prud’homme a succombé à ses blessures et sera à tout jamais le martyr du pouvoir macronien.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires