Les médecins pourront utiliser des gants sales pendant leurs examens, pour…

Face à la recrudescence de cas de refus de vaccination (ou de fraude à la vaccination) de la part de parents « bien renseignés » (c’est à dire, qui tirent leurs informations de références hautement scientifiques telles que sante-nutritionaufeminin ou doctissimo), les pédiatres l’Office de la Naissance et de l’Enfance (ONE) lancent une opération « coup de poing ».

Le vaccin contre la poliomyélite étant le seul rendu obligatoire (notamment pour l’entrée en crèche), les pédiatres des consultations ONE (qui devraient bientôt être rejoints par d’autres) procéderont dorénavant aux examens médicaux munis de gants « salis » par des sécrétions d’enfants porteurs du virus. Le but étant de déceler « de force » les cas de fraude à la vaccination.

« C’est triste d’en arriver là, mais rappelons que la polio ne peut être traitée que de manière symptomatique. On ne guérit pas de la polio, et ses conséquences sont dramatiques, pouvant aller jusqu’à la mort du patient. On pensait que l’obligation légale de vaccination suffirait à éradiquer la maladie, mais voilà que des crétins -appelons un chat un chat- décident de rouvrir la porte bien grande au virus. Nous devons agir, cela prendra probablement quelques poumons artificiels et crises de larmes, mais tant pis », s’énerve Markus Declerck, médecin en chef de l’ONE.

 

Rappelons que l’étude d’Andrew Wakefield, auteur et initiateur de l’étude mettant en lien vaccination et autisme, a été désavouée, notamment par ses collègues, et que de nombreux médias « conventionnels », et/ou reconnus dans le monde scientifique pour leur sérieux, tentent toujours, désespérément, de faire comprendre au public qu’il ne s’agit que d’une étude face à des centaines aboutissant au résultat inverse.

 

Ce sont les tonneaux vides qui font plus de bruit, dit-on…

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires