Le frère de Kobe, Dany Bryant, pleure « plus qu’un ami, presque un frère »

De Tunis à Paris[modifier | modifier le code]

Dany Brillant est né à Tunis en 19651. Alors qu’il a un an, ses parents s’installent à Sainte-Geneviève-des-Bois. La famille fuit en effet les représailles antisémites dont sont victimes les Juifs de Tunisie après la guerre des Six Jours. Ayant tout perdu, elle doit recommencer sa vie professionnelle de zéro2. Son oncle est un joueur de luth, chanteur de musique orientale, pratiquant dans les soirées, mariages, ou fêtes avec d’autres musiciens. À douze ans, il quitte Sainte-Geneviève pour Paris où son père ouvre une épicerie.

Les années lycée[modifier | modifier le code]

En 1982, il obtient son baccalauréat scientifique, à 16 ans 1/2.

Paris, rive gauche[modifier | modifier le code]

En 1986, il arrête ses études de médecine et il part pour Saint-Germain-des-Prés.

Avec un voisin saxophoniste, il joue sur les trottoirs et aux terrasses de cafés du Quartier latin. Jacques Boni, patron du cabaret Aux Trois Mailletz, repère Dany Brillant et l’engage pour une semaine. Il y restera cinq ans.

Premiers pas d’écriture[modifier | modifier le code]

À vingt ans, Dany Brillant gagne sa vie en chantant et il décide d’arrêter les études de médecine pour devenir acteur. Il s’inscrit au cours Florent. Cette année-là, Francis Huster tourne un film intitulé On a volé Charlie Spencer, avec Béatrice Dalle incarnant le personnage de Suzette (Suzette est le prénom de la mère de Francis Huster). L’assistant de Francis Huster, chargé du casting du film, remarque Dany Brillant au cours Florent et glisse son nom à l’oreille du réalisateur. Francis Huster l’engage pour une figuration et veut lui faire interpréter une chanson. Dany Brillant saute sur l’occasion et compose au plus vite le tube qui le lancera : Suzette. Francis Huster, séduit, approuve l’idée. Dany Brillant découvrira pourtant quelques mois plus tard que la chanson et le petit rôle qui lui avaient été confiés ont été éliminés du montage final.

Dès l’été 1986, Dany, Brillant, désormais accompagné d’un petit orchestre (batterie, basse, piano, saxophone), chante Suzette le soir. La chanson plaît beaucoup et a plus de succès que les reprises qu’il interprète[réf. nécessaire]. Il écrit alors d’autres chansons. Son deuxième titre est Viens à Saint-Germain, puis Y’a qu’les filles qui m’intéressent.

Côté théâtre, il participe à un ou deux castings, sans succès. Gagnant sa vie avec la musique, il décide d’arrêter les cours de théâtre et quitte le cours Florent.

Mais il est toujours passionné par le cinéma et découvre, dans les salles obscures du quartier latin, les grands réalisateurs italiens et les films d’Orson Welles… Il écrit ses chansons comme de petits scénarios avec, en tête, les images qui pourraient les accompagner.

Un soir de 1990, un ami de Dany Brillant passe au cabaret. Il le met en contact avec un directeur de chez Warner, qui lui propose un contrat pour trois albums.

Dany Brillant a toujours apprécié l’esprit de Saint-Germain et il s’est passionné pour ce quartier où se rencontrent les arts et les hommes, les galeries et les boulevards, les stars et les gens.

Il a donc voulu recréer, pour son premier enregistrement, l’ambiance feutrée des cabarets de jazz. Dany Brillant joue de la guitare et compose les dix titres de l’album.

Lorsque sort Suzette en 1991, Dany Brillant tient enfin son grand succès. L’engouement est immédiat. Le clip de Suzette est déjà un film, réalisé par Didier Le Pêcheur, qui tournera la plupart des vidéos suivantes. Les musiciens que l’on y voit sont ceux qui ont collaboré à l’album.

Dany Brillant continue les Trois Maillets pendant six mois avant de faire Le Bataclan et une tournée qui n’a pas beaucoup marché. Malgré un album dépassant les 350 000 exemplaires vendus et les singles suivants Y’a qu’les filles qui m’intéressent et Viens à Saint-Germain qui confirment son succès, Dany Brillant est encore — pour beaucoup — l’homme d’une seule chanson : Suzette.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires