Connect with us

Cuisine

La couille dans le pâté jugée impropre à la consommation

Published

on

 

C’est un nouvelle qui tombe comme un cheveu sur la soupe. On apprend aujourd’hui que la glande génitale qui prêtait tous ses arômes au pâté sera, sous peu, interdite à la consommation.

 

Le mois de février 2015 est rude pour les cuisiniers. Ils étaient déjà dans l’embarras après l’affaire que l’on a rapidement surnommée le “Robuchongate”. Pour mémoire, ou pour ceux qui sont restés cloîtrer à éplucher des patates ces quinze derniers jours, le chef multi-étoilé Joël Robuchon fait face à une plainte pour harcèlement moral dans son restaurant bordelais. Deux commis affirment ainsi avoir subis des brimades répétées de la part de leur supérieur.

 

Hasard du calendrier ou non, la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) vient d’annoncer le bannissement de la couille dans le pâté de nos assiettes. Les réactions ne se sont pas faites attendre, certains parlant d’un “suicide gastronomique”, d’autres “d’aberration culinaire” ou encore de “cuisine bashing”. Et à Philippe Etchebest, célèbre animateur de Cauchemar en cuisine, d’ajouter : “C’est d’la merde ! Puis c’est quoi la DCFF d’abord ?” (les propos ont été retranscris tels quels, NDLR).

 

Après l’interdiction de la couille dans le potage et maintenant dans le pâté, on peut désormais s’attendre à la prohibition prochaine de la poire coupée en deux ou encore de la cerise sur le gâteau.

 

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Advertisement

Cuisine

Gérard Larcher veut mettre la France « au régime », parce que le faire tout seul « c’est trop dur »

Published

on

Le gros bond en avant.

Gérard Larcher, président du Sénat, a annoncé hier un plan pour « avoir un putain de summerbody ».

Son idée, pas plus originale que ça, est de faire un régime.

Malheureusement, ce qui manque le plus dans les régimes, c’est la détermination. Pour y arriver, il compte forcer ses compatriotes à faire une diète eux aussi, sous peine d’une amende de 135 € qui sera pour les frais de bouche de Gégé.

Avec ça, le plus gros personnage de l’Etat pourra continuer ses deux petits-déjeuners, trois repas, un souper et trois dîners sans trop se ruiner.

Les réfractaires seront abattus.

Ça tombe bien, le gibier, il adore ça !

Clitorin De Menfairpieds-Clavicule

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Complot

Limoges : Il ouvre son restaurant et fait salle pleine

Published

on

 

Lundi 1er Février, 12:00, au restaurant « La bouche des goûts » de Limoges, Didier Sauvage a décidé d’ouvrir son restaurant, bravant l’interdiction pour cause de crise sanitaire. Il appelle également ses confrères à faire de même.

En ces temps de Covid, ouvrir un restaurant est un acte politique. Le restaurateur Didier Sauvage, propriétaire du meilleur restaurant-kebab-pizzeria-sushi de Limoges, a ouvert son établissement ce lundi 1er février, pour protester contre les restrictions sanitaires qui empêchent l’ouverture des lieux de restauration.

Le résultat est sans appel : Salle pleine, la cuisine ne peut même pas tenir le rythme au vue de la quantité de clients qui se sont rués vers l’établissement. Une bollinette de cacahuètes a même déjà été offert au client pour s’excuser de l’attente.

Le mouvement est donc un grand succès, la caisse n’a jamais été aussi remplie depuis l’été 2003 et la visite de 2 client souhaitant se désaltérer.

Didier Sauvage a déclaré être très heureux de son choix d’ouvrir en ce 1er février malgré l’interdiction, et espère attirer pourquoi pas, un second visiteur avant la fin de la journée.

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Belgique

L’enseigne lumineuse de la place De Brouckère rachetée par Lotus

Published

on

Retournement de situation dans l’affaire du permis d’urbanisme du panneau publicitaire Coca-Cola de la place De Brouckère. Le secrétaire d’Etat à l’Urbanisme, Pascal Smet, estimait que le panneau était disproportionné, mais on apprend à l’instant que le lobby du biscuit vient de faire pression pour obtenir l’emplacement.
Le patron de la société Lotus, Jan Boone, continue donc dans sa lancée dans le but de faire de ses biscuits une marque mondiale en imposant l’appellation américaine Biscoff pour ses traditionnels speculoos. C’est désormais le nom Biscoff qui illuminera la célèbre place bruxelloise pour tenter d’imposer ce nom polémique au consommateur.

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Trending