Connect with us

Medias

Un journaliste de BFMTV mis à pied: il vérifiait ses sources (vidéo)

Published

on

La sanction devait finir par tomber… c’est au comble de l’horreur que l’on doit frapper le plus durement. Alors qu’une grande partie de la presse à sensations s’échine à produire les unes les plus trashes, les éditos les plus poujadistes, et les informations les moins fiables qui soient, certains, malgré tout, tentent de pratiquer un journalisme qu’on ne peut que qualifier de révoltant. Jean Saindesprit, car c’est son nom, (domicilié au 12 rue en pente à Trois-Collines, soyons professionnels!) n’a pas hésité à vérifier les sources de son article intitulé « Les pandas ont deux yeux, les djihadistes aussi… coïncidence? ». Il est arrivé à la conclusion qu’il n’avait pas assez d’information sûres pour terminer son article. Un scandale! La réaction de la part de BFMTV ne s’est pas fait attendre: le jeune homme est suspendu de la rédaction.

Le journaliste concerné n’a pas souhaiter s’exprimer. Michel Rateau, rédacteur en chef adjoint, est ulcéré par l’attitude de ce dernier: « Quel pauvre type! Comment peut-on agir de la sorte? C’est une dérive à laquelle nous sommes de plus en plus confrontés: certaines personnes veulent miser sur le fond et non sur la forme. On renonce à un buzz pour diffuser des informations fiables. Cette façon de faire est aux antipodes de notre ligne éditoriale! »

Le chef d’édition se félicite de la décision « Sans cette prise de décision courageuse, nous prenons le risque d’être un jour comparés à « Le Monde », ou pire, à « Sciences et Vie ». Je n’ai pas passé toute ma carrière à encourager la diffamation et la calomnie pour prendre le risque de recevoir le prix Pulitzer. Nos lecteurs attendent mieux de notre part! ». Il nuance néanmoins son propos concernant le journaliste « il s’agit sûrement d’une erreur de jeunesse. La déontologie on y touche au début mais ça disparait rapidement. Profiter des drames humains et récolter les subventions publiques pour le faire, c’est ce qui nous motive tous; cela prend rapidement le pas sur les velléités d’intégrité… »

Une histoire qui finit bien, donc, mais qui doit nous inciter à la prudence. Ce n’est pas parce qu’on lit quelque chose sur internet que c’est forcément faux. Triste époque!

Bruxelles/arrestation : la presse se trompe de suspect

Arrestation à Bruxelles : quand BFMTV se trompe de suspect>> http://www.arretsurimages.net/breves/2016-03-23/Bruxelles-arrestation-la-presse-se-trompe-de-suspect-id19746

Posté par Arret sur Images sur 23 mars 2016

Cinéma

Daval, la série sera le dernier caméo de Stan Lee

Published

on

Daval, la série sera le dernier caméo de Stan Lee

 

 

Depuis des années, il est celui qui apparaît dans le plus de films Marvel, sans être pourtant acteur. « Daval, la série » diffusée sur BFM sera l’occasion de voir pour la dernière fois à l’écran Stan Lee, le créateur des super-héros et légende des comics. Le réalisateur de la série l’a confirmé auprès de la chaine info, à l’occasion d’une conférence de presse. « Ce sera bien sa dernière apparition », sans pour autant livrer plus de précisions sur le caméo.

Continue Reading

Business

Apple : Tous les iPhone désormais vendus sans iPhone

Published

on

 

Afin de réduire la taille des emballages et donc son empreinte écologique, la marque à la pomme ne fournit plus de smartphone.

Ce mardi lors de sa keynote, Apple en a profité pour effectuer cette annonce : le smartphone ne sera plus fourni dans la boîte des iPhone. En effet, la firme de Cupertino a décidé de ne proposer qu’une simple boite vide. Apple affirme avoir pris cette décision dans l’objectif de réduire la taille des emballages et ainsi diminuer son empreinte écologique.

« Dans le prolongement des efforts entrepris pour atteindre nos objectifs en matière environnementale, l’iPhone est désormais livré sans iPhone. Veuillez utiliser votre ancien smartphone déjà en votre possession », indique Apple, sur son site.

Continue Reading

Coronavirus

Puy du Fou: le préfet de Vendée a accordé une dérogation car la consanguinité protège les Vendéens

Published

on

La préfecture a autorisé le parc à dépasser largement la jauge autorisée, cette dérogation a fait grincer des dents, alors que Jean Castex a annoncé récemment que l’interdiction des événements de plus de 5000 personnes était prolongée jusqu’au 30 octobre en raison de la dégradation de la situation épidémique en France. L’autorisation octroyée s’appuie sur un fait, le département connait une circulation du virus en net retrait par rapport au niveau national selon la préfecture, car la forte consanguinité dans la population vendéennes les protégerait de la Covid-19.

En fait, de nombreuses maladies génétiques sont liée à un gène défectueux, n’apparaissent que si le gène défectueux est présent en double exemplaire, dans la copie venant du père et dans celle de la mère. Ainsi, si le gène défectueux est peu répandu dans la population générale, au sein d’une famille concernée, il est sans doute présent chez plusieurs de ses membres. Ce gène se fixe sur des récepteurs présents au niveau du cerveau appelés « récepteur nicotinique de l’acétylcholine ». Elle empêcherait alors la fixation du coronavirus SARS-CoV-2 sur ces récepteurs et limiterait sa progression dans l’organisme, ainsi que l’aggravation des symptômes. » D’autres études menées dans le Nord pas de Calais et en Picardie, ont conclu à exactement le même résultat.

Continue Reading

Trending