Joey Starr: « Je veux bien frapper Verdez tous les jours si ça annule à chaque fois TPMP » [VIDEO]

Joey Starr, au coeur d’une polémique après avoir giflé le chroniqueur de Cyril Hanouna Gilles Verdez déguisé en femme,  a affirmé qu’il serait prêt à frapper tous les jours Gilles Verdez si cela permettait d’empêcher la diffusion de Touche pas à mon poste quotidiennement.

Je fais ça pour sauver la France de la déchéance intellectuelle dans laquelle elle plonge à cause de Cyril Hanouna et de ses chroniqueurs…

a expliqué Joey Starr dans une vidéo.

Quand on voit la baffe dans la vidéo, on se demande pourquoi il a eu aussi mal alors qu’il n’a reçu qu’une toute petite claque qui aurait fait rigoler un nain unijambiste cancéreux aux os de verre.

[fvplayer src= »https://www.youtube.com/watch?v=wOY0goPNiTI »]

Lorsqu’on regarde le parcours d’un tel chroniqueur, on peut effectivement se demander pourquoi la France va si mal … Surtout lorsqu’on lit qu’un homme qui se met des plumes dans le cul intervient en école de journalisme. 

 

Diplômé du Centre de formation des journalistes de Paris, il devient journaliste au Parisien. Il est sur l’une des tribunes qui s’écroulent et fait partie des blessés, le 5 mai 1992, lors de la catastrophe de Furiani1. En novembre 2009, il devient directeur-adjoint de la rédaction de France-Soir puis directeur du service des sports d’août 2011 à la fermeture, en janvier 2012. Chroniqueur de l’émission, On refait le match, sur RTL, d’I-Télé et de RFI, et auteur de cinq livres sur le football, il a été grand reporter à L’Équipe et rédacteur en chef du Parisien. Il rejoint l’émission Touche pas à mon poste !, comme chroniqueur pour les saisons 2013-2014, 2014-2015 et 2015-20162, ainsi que l’équipe de Cyril Hanouna dans l’émission Les Pieds dans le plat sur la radio Europe 1. Il apparaît régulièrement sur I-Télé. Il intervient en école de journalisme.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires