Il contourne la loi pour ses poules

Il y a six mois, Daniel Morin de Gesves a décidé de construire un abris pour ses quelques poules, pas de chance, cet abris sortait des prescriptions urbanistiques imposées par la commune.

Après des centaines d’euros dépensés en affichages publics et des mois perdus en demandes de permis de bâtir restés dans les tiroirs d’employés communaux surchargés (jusqu’à 20 cachets à apposer par jour), il a décidé de contourner la loi.

Le règlement communal prévoyant un maximum de règle pour empêcher les gens de construire la maison qu’ils veulent, une véranda ou un simple abris pour poules, il a décidé de construire une chaise géante.

Le règlement communal ne prévoyant rien sur la construction de chaises, les poules de Daniel sont maintenant au sec. La commune prévoit, pour l’année prochaine, une nouvelle taxe sur les chaises pour éviter que ceci se reproduise, elle sera sans doute inclue dans une des autres taxes fantaisistes déjà votées.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires