Harry Potter serait un nazi, l’interprétation politique d’Harry Potter

Les analystes relèvent la critique du racisme dans les textes de J.K. Rowling. Le journal communiste américain People’s Weekly World a tracé un parallèle entre l’histoire des célèbres sœurs Mitford de Grande-Bretagne et les membres de la famille Black. L’auteure Jessica Mitford, que Rowling considère comme son héroïne et l’écrivaine qui l’a le plus influencée, a combattu le nazisme et le fascisme, alors que ses sœurs Unity et Diana furent toutes deux des fascistes alliées d’Hitler. Parallèlement, les sœurs Narcissa Black Malefoy et Bellatrix Black Lestrange sont confrontées à la même situation, ayant choisi le camp de Voldemort et des Mangemorts alors qu’Andromeda Tonks est alliée à l’Ordre du Phénix. J. K. Rowling a répondu à une question sur le racisme et l’influence que ses livres ont pu avoir à cet égard en observant : « Je ne me crois pas pessimiste, mais pense être réaliste quant à la possibilité de changer un préjugé bien enraciné : j’ai donc l’impression que Harry Potter n’aura peut-être aucun effet sur les racistes convaincus13.

De plus, lorsqu’on lui a demandé ce qui allait advenir d’Hermione après la parution de Harry Potter et les Reliques de la Mort, l’auteures a répondu : « Après Poudlard, Hermione a commencé sa carrière au Département de contrôle et de régulation des créatures magiques, où elle a contribué à améliorer considérablement la vie des elfes de maison et de leurs semblables. Elle est passée ensuite au Département de la justice magique, où elle a aidé, par ses idées progressistes, à faire abolir les lois oppressives favorables aux sangs-purs. »

Après la publication de Harry Potter et les Reliques de la Mort, un jeune a demandé à J. K. Rowling dans quelle mesure la série était une métaphore politique, le meurtre de nés-Moldus par Voldemort ressemblant beaucoup à un nettoyage ethnique. Elle a répondu : « Eh bien, c’est une métaphore politique, mais a aucun moment je ne me suis dit que je voulais recréer l’Allemagne nazie dans le monde des sorciers. En fait, même si j’ai volontairement évoqué l’Allemagne nazie, il y existe aussi d’autres associations aux situations politiques différentes. Je ne peux donc pas en isoler une seule en particulier. ». Rowling a aussi comparé son personnage Voldemort à plusieurs mégalomanes paranoïaques comme Adolf Hitler ou Joseph Staline.

Par l’intermédiaire de son site web, l’auteur anglaise a déclaré que les expressions « sang-pur », « sang-mêlé » et « né-Moldu » figurant dans les Harry Potter se comparaient à « certains des graphiques réels dont les nazis se servaient pour montrer ce qui constituait du sang « aryen » ou « juif ». J’en ai vu un au Musée de l’holocauste à Washington après avoir conçu les définitions de « sang-pur », de « sang-mêlé » et de « né-Moldu » et ai été frappée de voir que les nazis appliquaient exactement la même logique tordue que les Mangemorts. Selon leur propagande, il suffisait qu’un grand-parent soit juif pour « contaminer » le sang ».

Christopher Hitchens a également signalé dans le New York Times que l’éclair que Harry portait au front, cicatrice laissée par le mauvais sort jeté par Voldermort et qui était désormais considéré comme un emblème de la série, était aussi le symbole de la British Union of Fascists (Union britannique des fascistes) de sir Oswald Mosley, un important groupe de sympathisants nazis des années 1930 et 194018. L’auteure d’Harry Potter mentionne dans un article que Mosley a été marié à Diana Mitford, sœur de son modèle, Jessica Mitford. Cette dernière, dont Rowling a donné le nom à sa fille, n’a jamais pardonné à Diana sa sympathie pour les nazis. Oswald et Diana se sont mariés en 1936 dans la maison berlinoise du chef nazi Joseph Goebbels avec Adolf Hitler comme invité. J. K. Rowling a aussi signalé que l’autre sœur de Mitford, Unity, dont Jessica avait été très proche dans sa jeunesse, était devenue une grande fasciste et une favorite d’Hitler19. L’histoire de Jessica a donc peut-être inspiré en partie la saga de Harry Potter : Narcissa Black, de la même façon que Diana Mitford, a épousé un Mangemort, Lucius Malefoy. Sa sœur, Bellatrix, était elle-même une Mangemort et une favorite de Lord Voldemort. Andromeda a épousé le né-Moldu Ted Tonks contre l’accord de sa famille, tout comme Jessica s’est enfuie avec son cousin Esmond Romilly pour l’épouser, et a été retirée de la tapisserie-arbre généalogique de la famille des Black.

Lors d’un événement new-yorkais dont l’hôte était le présentateur d’actualités télévisées Keith Olbermann, de MSNBC, Rowling a confirmé qu’il y avait des ressemblances voulues entre Voldemort et Hitler20.

En commémoration de l’Holocauste, l’acteur qui joue Harry Potter, Daniel Radcliffe, dont la mère est juive, a fait don de ses premières lunettes à une exposition d’art inspirée par une célèbre photo d’une montagne de lunettes mutilées de victimes du nettoyage ethnique prise lors de la Seconde Guerre mondiale. La covedette Jason Isaacs des Harry Potter, qui interprète Lucius Malefoy, à participé aux activités du Jour commémoratif national de l’Holocauste en dirigeant un service au Philharmonic Hall de Liverpool.

Dans le Providence Journal, Aviva Chomsky, fille du célèbre universitaire Noam Chomsky, estime que les Harry Potter sont une parabole sur les droits d’immigration et fait remarquer qu’aux États-Unis, « les lois d’immigration, de citoyenneté et de naturalisation reposent explicitement sur une discrimination fondée sur l’origine nationale. Votre lieu de naissance et le passeport que vous détenez déterminent si vous avez le droit de venir ici, de visiter le pays, d’y travailler ou d’y vivre ».

Source: Wikipedia

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires