Connect with us

Animaux

Gabriel Matzneff retrouvé mort à son domicile

Published

on

En 1975, paraît un essai, Les Moins de seize ans, dans lequel Gabriel Matzneff expose son goût pour les « jeunes personnes », soit les mineurs des deux sexes, semant le trouble car utilisant le mot « enfant » de manière indifférenciée pour des enfants ou des adolescents. Il écrit :

« Ce qui me captive, c’est moins un sexe déterminé que l’extrême jeunesse, celle qui s’étend de la dixième à la seizième année et qui me semble être — bien plus que ce que l’on entend d’ordinaire par cette formule — le véritable troisième sexe. Seize ans n’est toutefois pas un chiffre fatidique pour les femmes qui restent souvent désirables au-delà de cet âge. […] En revanche, je ne m’imagine pas ayant une relation sensuelle avec un garçon qui aurait franchi le cap de sa dix-septième année. […] Appelez-moi bisexuel ou, comme disaient les Anciens, ambidextre, je n’y vois pas d’inconvénient. Mais franchement je ne crois pas l’être. À mes yeux l’extrême jeunesse forme à soi seule un sexe particulier, unique. »

Gabriel Matzneff revendique pour lui-même la qualification de « pédéraste », soit un « amant des enfants ». Il dénonce par ailleurs le fait que le « charme érotique du jeune garçon » soit nié par la société occidentale moderne « qui rejette le pédéraste dans le non-être, royaume des ombres »[6]. Il ajoute plus loin : « les deux êtres les plus sensuels que j’aie connus de ma vie sont un garçon de douze ans et une fille de quinze »[7].

Matzneff admet cependant l’existence d’« ogres », d’abuseurs sadiques d’enfants : il se souvient avoir « toujours eu un faible pour les ogres » et avoir suscité la polémique en relativisant, dans les colonnes de Combat, le crime de Lucien Léger, ou l’affaire des meurtres de la lande, achevant cependant son propos en dénonçant la « confusion » entre les criminels et l’ensemble des « pédérastes », qui apportent aux « enfants » « la joie d’être initiés au plaisir, seule “éducation sexuelle” qui ne soit pas une foutaise »[8]. Pour l’universitaire américain Julian Bourg, la distinction opérée ainsi par Matzneff relève d’un désir de défendre les « pédophiles bien intentionnés comme lui »[9].

Matzneff qualifie en 1994 son livre de « suicide mondain » et reconnaît : « C’est des Moins de seize ans que date ma réputation de débauché, de pervers, de diable. » Il déplore par ailleurs le fait que « les impostures de l’ordre moral n’ont jamais été aussi frétillantes et bruyantes. La cage où l’État, la société et la famille enferment les mineurs reste hystériquement verrouillée »[10].

Matzneff revient sur ses goûts sexuels dans plusieurs de ses livres, notamment dans les différents tomes de son Journal intime. Déjà scandaleuses à l’époque de leur parution, ces confessions lui vaudront plus tard d’être de plus en plus controversé, surtout à partir des années 1990, durant lesquelles la question de la pédophilie est devenue une préoccupation croissante.

Advertisement

Animaux

Ca va être tout blanc

Published

on

TA GUEULE !!!

Continue Reading

Animaux

Après la rave-party fasciste au Capitol, la crainte d’une diffusion massive de la.e covid-19

Published

on

Après 6h de fête clandestine, le SWAT a mis fin à la rave-party fasciste du Capitol, à Washington. La formation d’un cluster semble inévitable. Un risque de contamination massive au virus qui inquiète au plus haut niveau car les antennes 5G ne sont pas toutes déployées.

Les fascistes ont mis leur vie en danger, leur santé. Il faut maintenant qu’ils préservent celle de leur entourage ». La CIA et le FBI alertent. Ils craignent que la rave-party fasciste illégale, qui s’est tenue au Capitol à Washington, contribue à amplifier la circulation de la.e covid-19 aux USA déjà fortement touchés par une résurgence de l’épidémie.

Il n’y avait même pas de Sound System et aucune drogue, pourtant les gens étaient complètement débiles.

Dans ce contexte, la probabilité qu’au moins l’un des nazillons était bel et bien contaminé au virus, sans forcément le savoir, est « très fort[e] ». Selon Qanon et Donald Trump, le virus n’existe pourtant pas et le vaccin a été créé par les pédo-satanistes.

 

Continue Reading

Animaux

Les témoins de Jéhovah autorisés à sortir pour maintenir un moral de merde

Published

on

Les grands absents du 1er confinement vont pouvoir retourner faire du porte à porte. Jean Castex vient d’autoriser les témoins de Jéhovah à reprendre leurs activités afin de redonner le sourire aux français « Peut-être pas le sourire mais il faut avouer que c’est toujours sympathique de les accueillir sur le pas de la porte afin d’écouter une autre discours de merde que le notre. »

C’est avec un invité de marque que les Témoins vont reprendre le trottoir sans masques et sans attestations « De quoi tapiner dans de bonne condition. » d’après Donald Trump.

Une rumeur annonce même que le géant Amazon serait le point d’embaucher la totalité des Témoins afin de livrer les colis en cette période difficile « Et en plus ils ne voleront rien lors des livraisons. Par contre il faudra les écouter au moins 5 min pour bénéficier de la livraison gratuite. »

De quoi garder un bon moral de merde avec le sourire.

Continue Reading

Trending