France : Calais démantelé et les migrants virés pour mieux installer les trésors de Syrie en danger

Pendant que le monde entier observe avec stupéfaction le démantèlement de la Jungle de Calais avec migration interne de milliers de réfugiés vers des villes hostiles à leur arrivées, la création de parcs à SDF comme dans le quartier de Stalingrad à Paris où près de 3000 migrants dorment dehors faute d’hébergements, l’on apprend la création d’un futur centre de conservation du Louvre dans le Pas-De-Calais voué à accueillir le patrimoine menacé de Syrie et d’Irak. Le président de la république François Hollande s’est d’ailleurs fait remarquer à l’issue d’une visite au musée Louvre-Lens le mardi 1er Novembre, évoquant que cette décision devrait se concrétiser début décembre à Abou Dhabi lors d’une conférence internationale sur la préservation du patrimoine en péril, en coordination avec l’Institut du Monde Arabe.
En extrait :
« La communauté internationale va décider de protéger, de mettre en valeur, de financer même, la réhabilitation d’un certain nombre d’oeuvres. Et nous allons faire valoir que c’est au centre de conservation de Liévin que ces oeuvres peuvent être mises à l’abri », a affirmé François Hollande après avoir dévoilé la plaque du futur centre.
« La mission première du centre de Liévin sera d’accueillir les réserves du musée du Louvre » mais il aura aussi « une autre vocation hélas liée aux événements, aux drames, aux tragédies que nous pouvons connaître dans le monde, là où des oeuvres sont en danger parce que des terroristes, parce que des barbares ont décidé de les détruire », notamment « ceux qui sont en Syrie et Irak », a-t-il poursuivi.

Pendant ce temps, la France et la dite communauté internationale n’avance toujours pas pour protéger, aider et financer correctement la réhabilitation des milliers de réfugiés qui sont eux aussi en danger parce que des terroristes, parce que des barbares, ont décidé de les tuer.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires