Exclusif: une journaliste de 7sous7 en état de choc, on lui a demandé de…

Vive émotion ce matin lors de la réunion de rédaction du site 7sous7.be. Une journaliste a été prise de convulsions et de tremblements à l’annonce de sa tâche du jour par le rédacteur en chef. Les secours sont intervenus très vite et la journaliste en état de choc a été transportée à l’hôpital Velpo.

Nous avons pu la joindre cet après-midi, elle nous raconte cette expérience pour le moins traumatisante.

“Je suis encore assez troublée.” nous confie Mélanie L., journaliste à 7sous7.

“La réunion de rédaction se déroulait comme d’habitude, le service Belgique devait copier/coller les articles du soir et de Vers l’avenir, le service people devait traduire quelques articles du Dailymail et le service sport copier les papiers de la DH. C’est lorsque le rédacteur en chef s’est adressé à moi que tout a basculé.” nous raconte-t-elle, l’émotion encore bien présente dans la voix.

“Le rédacteur en chef m’a dit ‘Tu vas écrire un article sur les six surnoms à donner à sa brosse à dent’ ” explique Mélanie. “Six??? Mais d’habitude je ne développe mes articles qu’en cinq points! Les 5 surnoms à donner à son slip, les 5 mots doux à dire sous la couette, les 5 choses à ne pas faire en amour, les 5 conseils pour prendre une belle photo de ses fesses,… Jamais je n’avais du écrire un article en six points et j’ai commencé à paniquer. On me traitera sans doute de perfectionniste et de quelqu’un de trop professionnel mais mes journées étaient toujours bien organisées. Je développais mes articles à raison d’un point, équivalent à une phrase par heure plus 3 heures de temps de midi. Une routine totalement déstabilisée par la nouvelle tâche qui m’étaient confiée.”

“Au moment où je criais ‘siiiiiix????’ j’ai été prise de convulsions et j’étais en état de choc. J’avais du mal à respirer et son doute que si mon souffle haletant et mes cris n’avaient pas masqué la phrase de mon rédacteur qui me précisait ‘Cinq ou six, on s’en fout’, j’aurais pu me calmer et ne pas finir hospitalisée.

On le voit, même s’il en fait rêver plus d’un, le métier de journaliste à 7sous7 n’est pas de tout repos, physiquement et intellectuellement.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires