Connect with us

Animaux

En voulant rendre jalouse sa vache, un paysan viole sa jument.

Published

on

Sombre affaire dans ce petit village Ardéchois. Un paysan a voulu reconquérir sa vache par la fameuse méthode de la jalousie, en agressant sexuellement sa jument.

C’est une triste réalité qu’il serait dramatique d’ignorer: conformément à certains clichés, les gens de la campagne baisent en effet leurs bêtes, quand ce ne sont pas leurs enfants. Et sans avoir besoin d’être ivre. Marcel Poivreau ne fait pas exception et perpétue cette tradition champêtre en entretenant une relation fusionnelle avec sa vache Jennifer depuis plus de 57 ans.

Devenue très vieille et ayant perdu les atouts de sa jeunesse, Marcel a commencé à s’éloigner de Jennifer tout en posant son regard lubrique sur les courbes de sa jument de 19 ans, Jessica. Bien consciente du manque de passion que lui porte désormais Marcel, Jennifer a décidé de retourner chez sa mère, Jenny, à l’autre bout du pré.

D’abord enthousiaste par la liberté de séduire la belle Jessica, Marcel a rapidement lâché quelques larmes de nostalgie en repensant à son amour de toujours: Jennifer. « Elle est grosse, ridée, recouverte de mouches et incontinente, mais bon sang qu’elle est bonne à enfiler. » a déclaré le paysan à la police.

Quand soudain, le drame. Pour réveiller l’amour au fond du cœur pourrissant de Jennifer, quoique très bon en ragoût avec des carottes, Marcel a violé sa jument Jessica devant Jennifer, Jenny et Judy la cousine.
Devant un cas évident de viol et non de simple romance macabre de cul-terreux, ses voisins propres et disciplinés ont appelé la police. Il risque 35 ans de prison.

Mais le plus tragique arrive: Jennifer était enceinte. Le pauvre Marcel ne connaitra jamais son enfant, qu’il aurait pu tringler à double titres.

FIN.

Advertisement

Animaux

Les témoins de Jéhovah autorisés à sortir pour maintenir un moral de merde

Published

on

Les grands absents du 1er confinement vont pouvoir retourner faire du porte à porte. Jean Castex vient d’autoriser les témoins de Jéhovah à reprendre leurs activités afin de redonner le sourire aux français « Peut-être pas le sourire mais il faut avouer que c’est toujours sympathique de les accueillir sur le pas de la porte afin d’écouter une autre discours de merde que le notre. »

C’est avec un invité de marque que les Témoins vont reprendre le trottoir sans masques et sans attestations « De quoi tapiner dans de bonne condition. » d’après Donald Trump.

Une rumeur annonce même que le géant Amazon serait le point d’embaucher la totalité des Témoins afin de livrer les colis en cette période difficile « Et en plus ils ne voleront rien lors des livraisons. Par contre il faudra les écouter au moins 5 min pour bénéficier de la livraison gratuite. »

De quoi garder un bon moral de merde avec le sourire.

Continue Reading

Animaux

Environnement : Edouard Philippe achève sa mutation en blaireau

Published

on

Le réchauffement climatique s’accélère.

Les promeneurs de la région havraise ont pu observer, aux abords de l’hôtel de ville un phénomène inédit : la transformation du maire, Edouard Philippe, en blaireau.

Les plus fins connaisseurs de cette espèce, relativement commune dans la région, auront reconnu les similitudes entre l’ex-Premier ministre et ces mammifères omnivores de taille moyenne, au corps massif, à pattes courtes et museau allongé. Leur fourrure épaisse et rude est bicolore, noir ou gris-brun, avec le plus souvent de larges bandes blanches partant de la tête et se prolongeant plus au moins loin sur le cou ou le dos, selon les espèces.

Ainsi, le Melinae Philippus devrait se plaire à merveille dans l’écosystème de la métropole du Havre. Avec ses bocages, ses champs de pommier et ses centrales nucléaires environnantes, ce petit bout de France est un véritable paradis pour Edouard Philippe et ses congénères.

L’évolution nous réserve des surprises que Darwin lui-même n’aurait pas soupçonné !

Clitorin De Menfairpieds-Clavicule

 

Continue Reading

Animaux

Pascal Praud obtient la Licence IV !

Published

on

Après des années de galère pourtant couronnées de succès, Pascal Praud vient d’obtenir la précieuse Licence IV.

« C’est une victoire, on va enfin pouvoir boire à l’antenne. Du coup j’ai complètement refait le décor ainsi qu’Elisabeth Levy. » dit-il en coupant des citrons. C’est bien la preuve que le travail paie toujours « On en a dit de la merde pendant des années pour se faire remarquer. C’est vrai qu’avec les réseaux sociaux on a de la concurrence…mais on a tenu bon ! En plus d’être grassement bien payé, on va pouvoir boire devant les français pour montrer qu’on est finalement comme eux. » C’est un Pascal Praud proche des français et impatient de montrer ce nouveau décor qui lui est cher « Il va rappeler de bon souvenir aux français. Bon maintenant vous prenez un verre ou vous vous cassez. C’est pas un salon de thé ici. »

L’émission devrait garder le même nom « On voulait la renomer l’heure de l’apéPraud mais ça fait beauf. »

Le port du masque n’est pas obligatoire sur le plateau. Et c’est tant mieux.

Continue Reading

Trending