Les employeurs pourront savoir quand les femmes arrêtent la pilule.

Parmi les multiples modifications du code du travail obtenues par la FEB et le VOKA dans le cadre du tax shift récent, une réforme est passée pour l’instant inaperçue.

Dans le cadre de l’uniformisation des status employés/ouvriers au niveau des allocations versées en cas de maladie, les employeurs ont maintenant accès via la plateforme centralisée Mutufin aux dossiers de remboursements médicaux de leurs employés.

Pour l’instant, cet accès permet de contrôler le suivi d’un traitement et évite l’envoi d’un médecin conseil au domicile du malade mais Martine Jockaerts du syndicat socialiste a fait une terrible découverte.

“Les employeurs ont maintenant accès à tous les dossiers de remboursement et peuvent donc savoir quand les femmes arrêtent la pilule et leur donner leur C4 avant la demande d’arrêt pour congé de maternité

Raymond Fraiteur de la FEB nous déclarait :

“Le fait de pouvoir mettre fin au contrat de travail d’une femme qui va tomber enceinte permettra à nos sociétés de gagner en compétitivité en se séparant le plus rapidement possible des gens qui nuisent à la productivité.”

Une solution simple a d’ores et déjà été proposée par la ministre en charge pour les femmes que ça dérangerait, il suffit de ne plus demander de remboursement à sa mutuelle.

Offrez moi un café ! Offrez moi un café !

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires