Les embouteillages de l’aéroport de Bruxelles causés par un Dracaufeu, 13 personnes ont quitté leur voiture pour le capturer

Ce matin, c’était un véritable chaos sur l’autoroute en direction de l’Aéroport de Bruxelles National Brussels Airport. Des dizaines de km de files dans tous les sens, des gens qui marchent sur l’autoroute pour atteindre l’aéroport, des malaises,…

Selon les premières informations de l’enquête de police, la cause serait un Dracaufeu niveau 36 repéré dans la zone. 13 automobilistes auraient alors abandonné leur véhicule afin de courir le capturer, provoquant l’arrêt total de 3 des 4 bandes de l’autoroute.

 

Situation aussi stupide qu’absurde et grotesque que ridicule, ce dimanche, devant l’aéroport de Bruxelles-National.

Plus de trois kilomètres de files sur trois bandes, piste des secours comprise, la circulation complètement à l’arrêt sur l’autoroute, et des centaines de personnes, portant ou tirant leurs bagages, à pied, se faufilant cahin-caha entre les véhicules pour ne pas manquer leur vol…

Sac au dos, j’ai abandonné mon taxi à son sort et me suis laissé couler dans le fleuve des passagers effarés sous le soleil de plomb de cet été naissant… pour me retrouver bloqué deux kilomètres plus loin, à l’entrée de l’aéroport, par le contrôle militaro-policier… Des centaines de gens agglutinés et, parmi elles, des automobilistes hagards désespérant de se frayer un chemin. Quelques personnes assises sur le bord de l’autoroute, victimes de malaise, une jeune femme enceinte et un homme très âgé qui avait du mal à respirer… À dix mètres de là, une petite fille qui pleurait, la cheville foulée…

C’est là que je me suis dit : « Si, parmi tous ces gens en cohue et tous ces bagages en attente d’être contrôlés, une bombe explose, ce sera le carnage de la décennie ! »

Une aberration qui n’a pris fin qu’après plus d’une heure à trépigner, lorsque, complètement débordés par le flot, les policiers ont finalement ouvert le barrage, laissant passer tout d’un coup cette foule exaspérée, sans plus rien contrôler du tout.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires