Connect with us

Cuisine

Donal Trump : « Les frites sont ce que la France a fait de plus beau »

Published

on

Tout le monde connaît Donald Trump, le sulfureux candidat à la chevelure flamboyante : ses déclarations ne laissent jamais indifférent, autant du côté des électeurs que de celui des autres candidats, et aussi bien sur le territoire américain qu’à l’extérieur de ses frontières.

Mais là où l’homme politique est un amateur de polémique et de provocation, l’être humain se révèle être un passionné de gastronomie française. Dans une interview exclusive accordée à Nordpresse, il a accepté de lever le voile sur une partie de son jardin secret. Il nous a ainsi livré une déclaration d’amour passionnée à ce qu’il considére comme le fleuron, l’aboutissement de la tradition culinaire française, la frite. La rédaction n’a pu résister à vous traduire ses paroles émouvantes, tant l’homme exhale l’amour quand il en parle.

« La cuisine en France est plus qu’une tradition, c’est un art de vivre. Les français ont tant de talent quand il s’agit d’innover en matière de nourriture ou de boisson, c’en est presque déprimant pour nous. Hier encore, mon amie Marine Le Pen me faisait découvrir une bière typique des campagnes de l’hexagone, la Carapils, un vrai délice. Honnêtement, je ne sais pas comment ils font pour être aussi bons, c’est un vrai don. Mais je dois bien vous l’avouer, vos voisins ont créé une merveille qui surpasse toutes les autres : la frite. C’est simple et à la fois génial, un simple bâtonnet de patate trempé dans l’huile, je ne peux pas m’en passer, elle m’accompagne à chaque repas. Et je fais bien attention à la demander de manière traditionnelle, à la française évidemment. Chacune d’elles est une explosion de saveurs et d’images en moi, je vois le brave paysan qui se lève, j’entends le chant du coq, je sens l’odeur du vin, je ressens la caresse de la femme qui l’épluche, c’est toute la France qui résonne en moi! »

Nul doute qu’après une telle déclaration d’amour, la France peut s’enorgueillir de ce fleuron gastronomique qu’est le sien. En fin d’entretien, le peut-être futur président nous confiait que s’il accédait au bureau ovale, une de ses premières mesures serait de plaider pour l’inscription la frite française au patrimoine de l’UNESCO. Et chez Nordpresse, quelque chose nous dit que l’histoire d’amour entre ces deux-là ne fait que commencer…

 

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Advertisement

Cuisine

Gérard Larcher veut mettre la France « au régime », parce que le faire tout seul « c’est trop dur »

Published

on

Le gros bond en avant.

Gérard Larcher, président du Sénat, a annoncé hier un plan pour « avoir un putain de summerbody ».

Son idée, pas plus originale que ça, est de faire un régime.

Malheureusement, ce qui manque le plus dans les régimes, c’est la détermination. Pour y arriver, il compte forcer ses compatriotes à faire une diète eux aussi, sous peine d’une amende de 135 € qui sera pour les frais de bouche de Gégé.

Avec ça, le plus gros personnage de l’Etat pourra continuer ses deux petits-déjeuners, trois repas, un souper et trois dîners sans trop se ruiner.

Les réfractaires seront abattus.

Ça tombe bien, le gibier, il adore ça !

Clitorin De Menfairpieds-Clavicule

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Complot

Limoges : Il ouvre son restaurant et fait salle pleine

Published

on

 

Lundi 1er Février, 12:00, au restaurant « La bouche des goûts » de Limoges, Didier Sauvage a décidé d’ouvrir son restaurant, bravant l’interdiction pour cause de crise sanitaire. Il appelle également ses confrères à faire de même.

En ces temps de Covid, ouvrir un restaurant est un acte politique. Le restaurateur Didier Sauvage, propriétaire du meilleur restaurant-kebab-pizzeria-sushi de Limoges, a ouvert son établissement ce lundi 1er février, pour protester contre les restrictions sanitaires qui empêchent l’ouverture des lieux de restauration.

Le résultat est sans appel : Salle pleine, la cuisine ne peut même pas tenir le rythme au vue de la quantité de clients qui se sont rués vers l’établissement. Une bollinette de cacahuètes a même déjà été offert au client pour s’excuser de l’attente.

Le mouvement est donc un grand succès, la caisse n’a jamais été aussi remplie depuis l’été 2003 et la visite de 2 client souhaitant se désaltérer.

Didier Sauvage a déclaré être très heureux de son choix d’ouvrir en ce 1er février malgré l’interdiction, et espère attirer pourquoi pas, un second visiteur avant la fin de la journée.

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Belgique

L’enseigne lumineuse de la place De Brouckère rachetée par Lotus

Published

on

Retournement de situation dans l’affaire du permis d’urbanisme du panneau publicitaire Coca-Cola de la place De Brouckère. Le secrétaire d’Etat à l’Urbanisme, Pascal Smet, estimait que le panneau était disproportionné, mais on apprend à l’instant que le lobby du biscuit vient de faire pression pour obtenir l’emplacement.
Le patron de la société Lotus, Jan Boone, continue donc dans sa lancée dans le but de faire de ses biscuits une marque mondiale en imposant l’appellation américaine Biscoff pour ses traditionnels speculoos. C’est désormais le nom Biscoff qui illuminera la célèbre place bruxelloise pour tenter d’imposer ce nom polémique au consommateur.

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Trending