Déjà 8 morts par intoxication au monoxide de carbone dues aux gilets jaunes

Mauvaise nouvelle pour les manifestants français… Suite à la parution de l’étude « Study of Carbon monoxide poisonings due to retroreflective materials » dans le prestigieux magasine scientifique Nature en octobre 2017, les scientifiques de la science savent que les micro billes de verre qui composent la surface des bandes réfléchissantes des chasubles de haute visibilité, appelés dans le langage courant « gilets jaunes », dégagent du monoxide de carbone lors d’une exposition au soleil plusieurs jours de suite.

Dans le cadre des manifestations sociales à venir, signalées entre automobilistes par la mise d’un gilet jaune sous le pare-brise du véhicule, le gouvernement français recense déjà un total de 1531 intoxications au monoxide de carbone, dont 8 morts, depuis le début du mois d’octobre, toutes imputables à la présence d’un chasuble de haute visibilité sous le pare-brise pendant plusieurs jours.

Le corps médical déconseille formellement de mettre un gilet jaune sous votre pare-brise. Si vous ressentez des céphalées, des vertiges ou des nausées suite à la conduite à proximité d’un gilet jaune, nous vous conseillons de consulter au plus vite votre médecin. L’étude indique également que les personnes qui ont tendance à manifester sont moins touchées par les céphalées vu que leur masse cérébrale est scientifiquement prouvée comme étant plus petite.

Cet article est sponsorisé par l’association Darwin Awards.

Commentaires