DAESH : Hollande a tout inventé pour remonter dans les sondages !

L’information est tombée ce matin : dans un communiqué à l’AFP, l’Elysée reconnait que DAESH a été entièrement créé par les services de renseignements français. Les hommes, les moyens de communication, les exécutions sommaires, les attentats, tout fait partie de l’opération FLAMBI. Un complexe stratagème mis en place à la fin 2014 par le Président. En effet, voyant que la courbe du chômage ne s’inverserait pas, le Président aurait pris les devants en provocant volontairement le conflit au Moyen Orient. Lors de la conférence de presse de ce matin, le président confirme : « J’ai eu cette idée en revoyant la ‘Revanche des Sith’ à la télé. Dans ce film, on apprend que le Chancelier Palpatine est aussi à la tête de l’armée séparatiste à laquelle il fait lui-même la guerre. Tout cela pour mieux éliminer ses ennemis : les Jedi ». Et quand on lui demande à quels ennemis il pense, le président se lance dans une liste interminable allant de Fillon à Valls en passant par Angela Merkel ou Cersei Lannister.

Un scandale qui suscite des interrogations et la désapprobation

Le plus étrange, c’est qu’il ait admis avoir tout manigancé. À ce sujet, le politologue Jean Lamagouille avance une théorie : « Récemment, on a constaté que Sarkozy, qui avoue plus ou moins, dans son livre, qu’il a été un mauvais président, remonte dans les intentions de votes. On peut très bien imaginer que Hollande utilise un stratagème similaire pour regagner le cœur des Français. Une sorte de mea culpa basé sur ‘Je ne suis pas parfait, mais j’essaie d’agir pour un mieux’. Quant à savoir si tous ces morts en valaient la peine, c’est l’avenir qui nous le dira »

Pour ce qui est de l’opposition, elle fulmine. Selon elle, il s’agit ni plus ni moins d’un détournement de moyens public à des fins personnelles. Les réactions ont fusé. Ainsi, Alain Juppé tance François Hollande: « Je demande la démission du Président et d’ Abou Bakr al-Baghdadi ». « Une honte, venant de quelqu’un qui vantait la république exemplaire » s’insurge Marine Le Pen. Nicolas Sarkozy est plus nuancé : « Je peux comprendre ce besoin d’être populaire à tout prix. Mais pour l’instant, le résultat n’est au rendez-vous : plus de deux tiers des Français désapprouve la politique du gouvernement » Enfin, Jean-François Copé n’est pas en reste ; il déclare : « Je demande à ce que le coût des opérations au Moyen Orient soient déclarés dans les comptes de campagne de François Hollande ! ».

Une pratique pas si nouvelle que ça

D’un point de vue historique, bien que cela n’ait jamais été prouvé, de telles rumeurs ont déjà vu le jour. L’historien Jean-François Komplotyst revient sur ces faits : « Durant la seconde guerre mondiale, on soupçonnait Hitler, sur le point de perdre la guerre, d’avoir inventé le Général De Gaulle pour rester au Pouvoir » La théorie, peut tout de même être remise en question car les deux hommes avaient des tailles très différentes. Pourtant notre historien continue : « Nous avons également de bonnes raisons de penser que Ben Laden et Obama étaient une seule et même personne. Une enquête du Washington Post sur le sujet était sur le point d’aboutir. Et puis, par une heureuse coïncidence, Ben Laden est mort, quelques mois avant l’élection. Et je vous rappelle qu’on n’a jamais retrouvé le corps ! » Une nouvelle qui pourrait faire plaisir à Donald Trump, si évidemment, notre historien ne trouvait pas utile d’en remettre une couche : « Je pense sincèrement qu’il s’agit d’Hilary Clinton avec une cravate, d’ailleurs les rares occasions où on les voit ensemble sont des photos mal retouchées ! »

Encore un bien sombre histoire au sommet de l’état !

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires