Corona : Ras le bol, le Pays de herve déclare son indépendance

Le vrai paysage
Le beau paysage

Un départ inoffensif

Attisés par des slogans tels que :  « Herve c’est la capital ! », des chansons indépendantistes créer à la fois par la commune :

Les voeux du Pays de Herve

No Description

Et leurs habitants :

Herve en Cathéter

Soyez sûrs j’en suis fier, j’ai Herve en cathéter Sophie, Marie et Djena Chanson originale : Trois Cafés Gourmands – A nos souvenirs

Ainsi que d’autres curiosités locales comme le fromage de Herve, le Lefgo et les siroperies artisanales, la culture et le terroir Hervien se sont fortement développés aux cours des dernières années.

Comment ?

C’est dans ce système que s’est développé le Front d’Union National hervien, aussi appelé FUN, un parti politique enjoint par la conviction d’une indépendance culturel, politique et financière que serait le pays de herve.  Au cours des des dernières années, celui-ci n’a fait que grandir dans l’ombre du CDH, puis du MR, lentement mais sûrement.

Mais Dans ce contexte de crise, il a vu son nombre de partisants explosés en promettant une nouvelle liberté dans ce climat de confinement. Dû à l’annulation de la célèbre cavalcade et auyres fetivité, l’animosité envers le gouvernement n’a fait que grimper.

C’est alors que l’abcès s’est crevé au cours de cette semaine. Le Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Pierre Yves Jeholet aurait déclaré, site à une réunion, nous citons : »Marre de tous ces shlags je me tire, je rentre au pays »

Ni une, ni deux n’en fallut-il plus au FUN hervien pour que cette prase de leur idole mette le feu au poudre. Ils y ont perçu une volonté de leur gouroux pour lancer les démarches d’indépendance. Un putsch a été orchestrée dans la journée du 18 mai pour envahir les bâtiments communaux et déclarer l’état indépendant.

Les bâtiments, selon les dire du FUN, étaient : « Plus faciles à prendre que le fort de Battice en 40 », une façon pour les membres du Fun de lancer une pique aux villes de Battice et Aubel, qu’ils estiment comme des vassaux légitimes de la capital.

Le FUN tient malgré tout à rassurer les gens, personne n’a été blessé, les bâtiments étaient vide dû au télétravail, les attenteurs portaient des masques et ont respectés les rêgles de sécurité.

Lien : https://nordpresse.be/coronavirus-au-senat-320-hospitalisations-120-morts-legers-toujours-rien-pour-david-et-laura-ni-nos-sdf/

 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires