Un chef de chantier de la Sagrada Familia veut rebâtir Notre-Dame en 3 ans

Vanuel Malls, un des principaux chefs du chantier de la Sagrada Familia, a expliqué aujourd’hui qu’il pouvait reconstruire Notre-Dame en seulement 3 ans avec l’aide de charpentiers expérimentés comme Christophe Barbier.

Mais il continuera à travailler sur la Sagrada Familia qui n’accuse actuellement que d’un petit retard

Une fois achevée, l’église comptera dix-huit tours (ou flèches), (en 2018, huit sont achevées et six sont ébauchées). Elles ont un profil parabolique et disposent d’escaliers hélicoïdaux. L’une, sur l’abside, d’une hauteur de 120 mètres, symbolisera la Vierge et sera couronnée par une étoile à douze pointes. Selon le «Works Report» 2005 du site officiel du projet, des dessins signés par Gaudí et récemment trouvés dans les archives municipales, indiquent que la flèche de la Vierge était en fait destinée par Gaudí à être un peu moins haute que celle des évangélistes. La hauteur de la flèche suivra l’intention de Gaudí, qui selon ce rapport se base sur les fondations existantes.

À chacun des douze apôtres sera dédiée l’une des quatre tours des trois portails. De la même manière, les évangélistes seront associés aux quatre campaniles de 125 mètres entourant le ciborium central. Leurs pinacles seront couronnés par les symboles des évangélistes : un homme ailé pour saint Matthieu, le lion ailé pour saint Marc, le taureau ailé pour saint Luc et l’aigle pour saint Jean. Au centre, le ciborium doit être surmonté d’une grande tour lanterne de 170 mètres dédiée au Christ. Elle sera située au-dessus de la croisée et surmontée d’une « croix de Gaudí » tridimensionnelle35. Les deux apôtres qui sont aussi évangélistes n’apparaissent parmi les douze (pour éviter qu’ils aient deux tours), ils sont remplacés par St Paul et St Barnabé. Pour les tours des apôtres, les clochers, le pinacle est surmonté d’un motif en mosaïque vénitienne. Chaque apôtre est identifié par une initiale sous la croix. Les motifs symbolisent les attributs des évêques, la croix, la crosse, la mitre et l’anneau.

Le ciborium surmonté de la tour de Jésus a été défini ainsi par Gaudí : « le ciborium est l’exaltation du temple. Il a une vie extérieure, il doit donner la lumière de l’autel ; puisque la croisée est le lieu le plus sombre du temple, au-dessus de lui il doit y avoir le couronnement de l’édifice pour accentuer sa forme pyramidale36. »

Sommet surmonté de mosaïques en forme de fruits.

Selon la typologie du maître, plusieurs symbologies sont utilisées. Les éléments représentant les apôtres sont disposés sur les sommets. Ce sont des mosaïques de Venise polychromes, des blasons, ainsi que la croix et des sphères blanches qui symbolisent la mitre épiscopale. On peut également y voir l’anneau et le bâton épiscopaux suivis des inscriptions Hosanna, Excelsis et Sanctus, Sanctus, Sanctus, répétés trois fois pour la sainte Trinité : le jaune est associé au Père pour la lumière, le rouge est associé au Fils symbole du martyr, et la couleur de l’Esprit saint est l’orange, union des deux précédentesboada 3. Chaque tour porte le nom latin d’un apôtre suivi du mot Apostolus et d’une sculpture qui le représente. On peut également apprécier d’autres inscriptions telles que : Jesus, Maria, Joseph ; Sursum corda ; Gratia plena ; Ora pro nobis ; les séries aurum, thus, myrrham (en latin, or, encens et myrrhe) ainsi que les mots en catalan oració, sacrifici, almoina (prière, sacrifice, aumône en français)gimeno 2.

Il a été proposé d’installer à l’intérieur de ces tours des cloches tubulaires, actionnées par la force du vent37. Gaudí a réalisé des études acoustiques et lumineuses poussées pour obtenir une sonorité et un éclairage parfaits à l’intérieur du temple. Treize ascenseurs permettront de monter dans les tours de la Sagrada Família. Le plus haut permettra d’accéder à la tour de Jésus38.

Gaudí a également conçu les luminaires, le mobilier et les objets liturgiques de la Sagrada Família : armoires de sacristie, bancs des officiants, trônes, confessionnaux, ténèbres, pupitres, cierges pascals, etc.boada 4 Cet ensemble s’organise autour des trois façades dédiées à la Nativité, à la Passion et à la Mort, et à la Résurrection ou à la Gloire. Chacune a une importante iconographie. L’artiste Joan Vila i Grau a été chargé des vitraux. Certains peuvent d’ores et déjà être admirés dans des chapelles de l’abside.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires