Binche assigne La Louvière en justice en raison du carnaval.

 »Cette annonce fera l’effet d’une bombe dans le milieu des carnavals et dans la région du centre mais nous ne pouvons pas continuer de la sorte » Tels étaient les propos du Bourgmestre de Binche suite à sa décision d’assigner la ville de La Louvière en justice.

Mais quels sont les griefs reprochés au carnaval louviérois? Premièrement, celui-ci ferait de plus en plus d’ombres au carnaval binchois en raison de sa convivialité, de sa beauté et du fait que la majorité des gilles louviérois revêtent le costume durant 3 jours, ce qui semble physiquement impossible pour les binchois.

Deuxièmement, et c’est sans doute le reproche le plus important, de plus en plus de personnes étrangères à la région du centre utilisent l’expression louviéroise suivante: « I n’a qu’un Binche au monde, c’est l’Louvière ».

Via cette assignation, la ville de Binche demande une indemnité financière à la ville de La Louvière en raison d’utilisation abusive du mot  »Binche » dans une expression louviéroise et va tenter d’astreindre les gilles louviérois à ne faire le gille qu’un jour durant le laetare. Cette action ayant été introduite en référé fera l’objet d’un jugement ce 28 mars et pourrait, suivant le prononcé, avoir de lourdes conséquences sur le carnaval louviérois.

Affaire à suivre.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires