27.5 C
Charleroi
samedi, avril 13, 2024

RECENT

Benjamin Mendy tacle la justice par derrière après les accusation de viol

Le défenseur de Manchester City évoluant en Premier League Benjamin Mendy a durant son dernier match l’opposant à la Cour d’Assises de Chester taclé cette dernière par derrière pour échapper à la prison. Il n’a cependant pas manqué le carton rouge que Khaldoon Al Mubarak, la président de son club, lui a lancé en pleine figure, fou de rage après avoir dépensé près de 60 millions d’euros pour un joueur inutile.

Benjamin Mendy, le défenseur de Premier League qui est partout sauf sur le terrain

Rappelez-vous en juillet 2017, lorsque Benjamin Mendy a été transféré de l’AS Monaco vers Manchester City pour près de 60 millions d’euros. Une grosse opération pour le club britannique qui espérait recruter une pépite pour sa ligne de défense en Premier League. Malheureusement très rapidement il est blessé et ne peut disputer les premiers matchs de la saison 2017-2018 ; dès le mois de septembre il est victime d’une rupture des ligaments croisés qui fait qu’il ne peut disputer les matches de la saison. Il participera tout de même à huit matches durant lesquels il pourra jouer, le reste du temps il sera assis dans les tribunes en sirotant son seum, mais il ne fera pas que ça. Rebelote pour la saison suivante où il subira de nouveaux problèmes physiques et continuera à boire son seum sans pour autant faire une overdose. Il n’apparaît d’ailleurs pas du tout dans le classement des meilleurs défenseurs de la Premier League publié par Betway Insider et pour cause, il n’a pas joué au football. Peut être est-ce parce que la défense est devenue trop technique pour lui ? Son équipe de Manchester City a l’air de très bien se débrouiller puisque dans ce classement on retrouve beaucoup de joueurs du club. Par exemple, dans le classement des trois meilleurs joueurs en précision des passes de chaque saison depuis 2016-2017, on retrouve à chaque fois un défenseur du club, sauf lors d’une saison. D’ailleurs, la dépêche AFP annonçant les accusations d’agression sexuelle fait comme Benjamin Mendy en taclant ce joueur, disant que ses blessures ont forcé « Mendy à passer plus de temps à soigner ses genoux et des ennuis musculaires qu’à taper dans un ballon ».

Le défenseur de Premier League accusé d’agression sexuelle

Ce 26 août, la police britannique a déclaré que Benjamin Mendy « est accusé de quatre viols et d’une agression sexuelle qui auraient eu lieu entre octobre 2020 et août 2021 ». Selon nos informations, il aurait commis ces crimes sur son médecin qui refusait de le faire jouer, sur son reflet dans le miroir, puis à son compte en banque, à sa banquière et enfin commis une agression sexuelle sur lui-même.

Il est désormais placé en détention provisoire jusqu’à son procès en janvier 2022 ; la leçon devrait être retenue puisque cette-fois si c’est lui qui subira ces actes. En effet, il est actuellement forcé de ramasser la savonnette dans les douches communes de la prison dans laquelle il est enfermé, mais ses camarades de prison seraient « très avenants » selon le personnel pénitentiaire.

Par la même, le club de Manchester City s’est fendu d’un communiqué de presse annonçant sa suspension jusqu’à la fin de l’enquête qui vient de démarrer. Une décision saluée par tous puisque taper dans un ballon à distance, même avec Zoom ou Teams, ça reste compliqué, notamment pour les contacts physiques.

Un tacle glissé sur la justice anglaise

 

Dans son premier match depuis longtemps, Benjamin Mendy a effectué un magnifique tacle glissé à la justice anglaise dans sa rencontre contre cette dernière l’immobilisant pour au moins un an et demi, jusqu’en janvier prochain donc. S’il n’a pas eu l’autorisation de jouer, ça n’a pas empêché le joueur français de s’imposer sur le terrain, montrant que si cela fait plusieurs années qu’il n’a pas touché un ballon, il a encore des pieds et des crampons qui lui permettent d’éviter la prison ferme.

Commentaires

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇

Latest Posts

A LIRE