Connect with us

Complot

Son Alexa n’arrête pas de lui éternuer dessus, cet usager porte plainte

Published

on

Alexa est un assistant personnel intelligent développé par le Lab126 d’Amazon.com, rendu populaire par Echo. Il est capable d’interaction vocale, de lire de la musique, faire des listes de tâches, régler des alarmes, lire des podcasts et des livres audio, et donner la météo, le trafic et d’autres informations en temps réel. Alexa peut également contrôler plusieurs appareils intelligents en faisant office de hub domotique. La plupart des appareils, avec Alexa, permettent aux utilisateurs d’activer le mode écoute à l’aide d’un mot-clé (comme Echo). D’autres, en revanche, vous demandent d’appuyer sur un bouton. Actuellement, l’interaction et la communication avec Alexa sont disponibles en anglais, en français, en espagnol, en allemand et japonais.

Il y a des préoccupations quant à l’accès d’Amazon aux conversations privées qui ont lieu dans une maison et d’autres indices non verbaux qui peuvent identifier qui est présent dans une maison avec une écoute permanente des appareils utilisant Alexa. Amazon répond à ces préoccupations en indiquant que l’appareil diffuse seulement des enregistrements à partir d’une maison d’un utilisateur lorsque l’appareil est activé par le mot-clé. L’appareil est techniquement capable d’envoyer des enregistrements de voix en permanence, et reste toujours à l’écoute pour détecter si un utilisateur a prononcé le mot-clé.

Amazon utilise les derniers enregistrements vocaux envoyés sur le cloud pour améliorer les réponses aux futures questions de l’utilisateur. Pour répondre aux préoccupations de confidentialité, l’utilisateur peut supprimer les enregistrements vocaux actuellement associés avec le compte de l’utilisateur, mais cela peut dégrader l’expérience de l’utilisateur lors de l’utilisation des fonctions de recherche. Pour supprimer ces enregistrements, l’utilisateur peut consulter la page Manage My Device sur Amazon.com ou contacter le service clientèle d’Amazon.

Alexa utilise une adresse stockée dans l’application compagnon quand il a besoin de connaitre un lieu. Amazon et les applications et sites web tiers utilisent des données de localisation pour fournir des services de localisation et stocke des informations pour fournir des services vocaux, l’application Maps, Find Your Device, et surveiller les performances et la précision des services de localisation. Par exemple, les services vocaux d’Echo utilisent l’emplacement de l’utilisateur pour répondre aux demandes de l’utilisateur, à proximité de restaurants ou de magasins. De même, Alexa utilise la géolocalisation de l’utilisateur pour traiter les requêtes de l’utilisateur qui utilisent la localisation pour améliorer l’utilisation de Maps. Toutes les informations recueillies sont soumises à l’Avis de Confidentialité d’Amazon.com.

Amazon conserve des enregistrements numériques des utilisateurs captés après le mot-clé, et alors que les enregistrements audio sont soumis à des exigences d’application de la loi, les agents du gouvernement et d’autres entités via une assignation, Amazon publie quelques informations sur les mandats qu’il reçoit, les assignations qu’il reçoit, et quelques demandes sans mandat qu’il reçoit, ce qui permet aux clients d’évaluer le pourcentage des demandes d’informations illégales reçues.

Advertisement

Complot

Covid-21: Un submersible chinois est descendu à plus de 10.000 mètres sous la mer pour rechercher des virus inconnus enfouis sous les sédiments

Published

on

Le «Fendouzhe», nom qui signifie «lutteur», est descendu à plus de 10.000 mètres dans cette fosse sous-marine située dans le Pacifique occidental, avec trois chercheurs à son bord, a rapporté la télévision publique chinoise CCTV. Le Fendouzhe, a pour mission de trouver «Des virus infectieux pour les humains qui pourraient être réactivés», ont déclaré des scientifiques à bord à CCTV. Les chercheurs chinois vont collecter des spécimens pour leurs recherches, selon CCTV.

How China’s submersible Fendouzhe stacks up on record depths

For more: https://www.cgtn.com/video China has set a new national record for the deepest manned dive into the oceans. A submersible accomplished this Tuesday…

Continue Reading

Business

Coronavirus : pour séduire les jeunes, le vaccin pourra se sniffer

Published

on

L’annonce des résultats préliminaires à propos du fameux vaccin à nano particules 5G quantique de Big Pharma s’est accompagnée d’une nouvelle assez étonnante.

En effet, le vaccin traditionnel doit faire l’objet d’un stockage à de très basses températures. Afin de remédier à ce problème, sur les conseils du service marketing, les laboratoires ont préparé une version en poudre qui pourra se sniffer. Big Pharma espère ainsi séduire un public plus jeune.

Si cette annonce apparaît comme étant une bonne nouvelle, un élément est source de préoccupations. En effet, les chercheurs avaient évoqué la possibilité de fumer le vaccin. Malheureusement cette option a été écartée.
Pour se préparer en terme de logistique, le gouvernement français avait pris de l’avance et a déjà acheté un million de “bongs” qui s’avèrent totalement inutiles.

Continue Reading

Complot

Un lanceur d’alertes raconte : « Le COVID a été créé pour décimer les pauvres et pour faire peur aux gens vu qu’il n’existe pas »

Published

on

Travaillant à l’unité de recherche biotechnologique de l’université de Stuttgart, Michel S. témoigne de ce qu’il a vu pendant son stage chez Pfizer à Wuhan avant les faits :
« Nous devions travailler dans le secret », déclare-t-il.
« Je vais vous révéler des choses qui vont me mettre moi et ma famille en danger, ce pourquoi j’ai décidé de garder mon anonymat.
Notre travail était de réaliser un virus qui devait à la fois décimer la moitié de la population mondiale pour assouvir les désirs de l’élite mondiale, et être inoffensif pour faire croire à la population que le virus est mortel pour obliger les gens à porter leur masque contre leur gré.
Nous avons pu finalement réaliser un virus de Schrödinger qui puisse enfin remplir ces deux conditions.
Je suis là pour avertir la population mondiale de la dangerosité mortelle de ce virus qui n’existe pas puisqu’on a inventé cette histoire pour faire peur aux gens. »

Continue Reading

Trending