3 ans après la “fin du Monde” il sort de son bunker et découvre qu’il ne s’est rien passé

Vous souvenez-vous de la prophétie maya vieille de plusieurs millénaires et qui annonçait la fin du monde pour le 12 décembre 2012 ? Certainement car à l’époque tout ceci avait fait un foin de tous les diables ! De nombreuses personnes y ont crus et beaucoup d’autres étaient malgré tout stressées par tout le tapage fait autour du prétendu événement à venir, ce n’est pas tous les jours que l’on annonce sérieusement la destruction de l’Humanité !

Comme je le disais beaucoup y ont crus … un peu trop même ! C’est le cas de Dwayne Harris, un habitant de l’Arkansas âgé de 43 ans. Il a été tellement frappé par un prêcheur itinérant parcourant les rues nu avec une pancarte “LA FIN EST PROCHE, DIEU EST GRAND” et par une apparition du Christ Cosmique lui annonçant qu’il était l’élu choisi pour rebâtir l’Humanité qu’il a fait l’acquisition en urgence d’un ancien silo nucléaire datant de la guerre froide. L’abri naturellement renforcé et déjà destiné à résister aux pires explosions était parfait pour passer la fin du Monde.

Après avoir vendu sa maison pour se payer plusieurs années de matériel de survie (nourriture en conserve, piles, lampes, vêtements, des milliers de litres d’eau et cetera) il s’est terré dans son abri en sachant que Jésus lui avait ordonné de ne sortir qu’à l’aube du 27 février 2016 pour accomplir sa mission.

Et à l’aube de cette belle matinée Dwayne est donc sorti … pour s’apercevoir que rien ne s’était passé ! Tout était encore là ! Voitures, maisons, les américains étaient en vie, il faisait beau, l’apocalypse n’a pas eu lieu ! L’homme est très vite devenu fou, hurlant et courant dans les rues de Damascus, la ville abritant son silo nucléaire. Pris en charge par le pasteur il va être interné et va suivre une thérapie visant à le ramener à la réalité.

7855 américains auraient disparus de la même façon que Dwayne, il n’est peut-être que le premier d’une longue série !

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires