Tariq Ramadan a finalement reconnu avoir eu 5 relations extraconjugales. Pour se justifier, il a dit ceci : « Ce sont des femmes qui viennent me chercher. J’ai été élu parmi les 7 hommes les plus sexys du monde. C’est moi qui suis harcelé. »

Dans le contexte actuel, sa déclaration est pour le moins surprenante. Ce contexte, c’est Tariq Ramadan interrogé mardi par des juges d’instruction français. C’est un théologien genevois incarcéré depuis plus de quatre mois, mis en examen pour deux viols et accusé d’autres agressions sexuelles. Quant à sa déclaration révélée par «Le Parisien», la voici: «Je vais vous dire un truc: en 2005, j’ai été élu parmi les sept hommes les plus sexy du monde par un journal suisse, «Le Matin»…

Aux côtés de Clooney ou Bardem

À quoi fait-il référence? L’article date, on comprend donc que la mémoire de Tariq Ramadan lui joue quelques tours. Il ne s’agit pas d’un sujet publié en 2005 mais trois ans plus tard, en septembre 2008. Et il n’est pas paru dans les colonnes du «Matin» mais dans celles de feu son petit frère, «Le Matin Bleu».

Pour le reste, c’est exact. En contre-pied aux sempiternels classements des femmes les plus désirables de la planète, la rubrique people du journal, en toute subjectivité mais «après de longues heures de délibération», avait choisi les «7 mecs les plus sexy du monde». Tariq Ramadan côtoyait par exemple les acteurs George Clooney, Jude Law ou Javier Bardem. Et on célébrait «les yeux revolvers, le regard qui tue» du Genevois.

SOURCE

Commentaires