Le Zadiste blessé à NDDL a refusé de serrer la main de Macron venu lui rendre visite à l’hôpital.

Maxime, le jeune étudiant qui a perdu une main la semaine dernière à Notre-Dame des Landes, a refusé de serrer la main du président Emmanuel Macron venu lui rendre visite à l’hôpital.

L’avis du médecin légiste

Mercredi soir, le procureur général de la cour d’appel a appuyé la version des forces de l’ordre. Ces derniers expliquaient aussi que lors d’affrontements, le jeune opposant avait ramassé une grenade GLI F-4 qui venait d’être tirée. Mais pour eux, l’objectif était de la relancer vers les gendarmes. C’est à ce moment-là que l’explosion aurait eu lieu.

Des témoins ont été entendus et le blessé, amputé de la main droite, a été examiné par un médecin légiste. « La nature et la localisation des lésions confortent les constatations faites par les gendarmes (…), écrit le procureur général Jean-François Thony dans un communiqué. Elles semblent, en revanche, être incompatibles avec l’hypothèse (…) selon laquelle il aurait été blessé alors qu’il tentait de fuir. »

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires