La ZAD évacuée après que Macron a menacé d’y envoyer BHL

On les croyait tenaces et inflexibles. On pensait que tel un chêne centenaire, il serait pratiquement impossible de déraciner les Zadistes de Notre-Dame des-Landes.

Malgré l’intervention de 2500 gendarmes armées de grenades lacrymogènes, malgré l’envoi de Nicolas Hulot en médiation, les occupants des terres n’ont pu être délogés. Même l’épandage massif de shampoing (et de poudre de perlimpinpin) sur la zone, qui pour certains zadistes équivaut à une attaque chimique, n’a rien donné.

On pensait déjà que les négociations, à l’instar des zadistes, allaient s’enbourber.

Mais depuis 17 heures, les zone est entièrement évacuée. Excédé, le président Macron a sorti sa dernière carte, son 21 d’atout. Vers 16:50, notre Jupiter a déclaré qu’il allait envoyer dés demain, Bernard-Henry-Levy à la rencontre des zadistes. Et le miracle que le gouvernement n’osait plus espérer s’est réalisé. Un peu avant 17 :00 la Zad était complètement déserte, nous privant cependant du spectacle jouissif de l’état de la chemise blanche du philosophe après un séjour de quelques heures dans le bidonv…….dans la Zad.

Devant un tel succès, Emmanuel Macron pense créer un nouveau ministère, et en confier la charge au mari d’Arielle, qui deviendrait ainsi« Ministre des médiations auprès des fonctionnaires, des crasseux  et autres fainéants qui font chier »

Nul doute que désormais, les réformes prévues par le président vont être plus rapides et moins contestées.

Note:L’Académie française a planché sur la question dans sa rubrique Dire / Ne pas dire . Si la formule «après que + indicatif» est fort peu agréable à l’oreille et s’avère peu fluide, elle n’en reste pas moins juste et irremplaçable.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires