C’est un fait divers aussi tragique qu’insolite. Le corps de Jonathan, adolescent de 16 ans, accro aux réseaux sociaux et vegan de surcroît, a été retrouvé hier matin à l’orée d’une clairière dans la forêt de Saint-Germain-en-Laye, dans les Yvelines.

Selon les premiers éléments de l’enquête, il s’agit d’un jeune lycéen d’un quartier aisé de Saint-Cyr-l’Ecole, toujours dans les Yvelines. La police a été alertée par un ami de la victime qui regardait la « story » du jeune homme sur l’application Snapchat, application très prisée des jeunes.

Selon le témoin, le jeune Jonathan errait dans la forêt en quête de découverte et de « relation spirituelle avec la nature qui nous entoure ». Usant de filtres divers mis à disposition par l’application, le jeune homme s’amusait, selon le témoignage, « à moquer les rongeurs locataires de la grande forêt parce que le prix du m² de la forêt était ridiculement bas ».

Le dernier « snap » envoyé par le jeune homme montre ce dernier terrifié, tentant de fuir un lapin de garenne ne mesurant pas plus de 30 centimètres qui le poursuivait avec une certaine hargne.

Les lapins n’ayant pas vraiment de griffes acérées ou de dents pointues, le mystère reste entier quant à la cause du décès de l’adolescent. Il est néanmoins retrouvé avec les dents arrachés, les avants-bras et la nuque brisés, les tripes sortis à l’air et l’artère fémorale tranchée; tout cela avec une certaine violence dans l’exécution. De nombreux poils de lapin sont retrouvés près du corps de la victime.

L’enquête essaye de déterminer la cause exacte du décès, ce qui permettrait de tirer au clair ce fait divers qui paraît pour le moins très insolite.

Jean-David Dreyfus, pour Nordpresse.

Facebook Comments