Viols à Cologne : Dominique Strauss-Kahn porte plainte pour concurrence déloyale

Dominique Strauss-Kahn pratique peu la langue de bois: il pratique le bois tout court, et il est très en colère. Depuis dimanche, le nombre de plaintes lors de la soirée du réveillon à Cologne a dépassé les 500, dont près de 40% pour agressions sexuelles. Dans un domaine où il détenait le monopole, DSK se sent menacé. “Comment voulez-vous que le petit agresseur survive, face à ces grosses structures qui fonctionnent à bas coût ? 200 tentatives de viol en une soirée, je pourrais le faire sans problème, et seul encore ! Mais ça me revient bien trop cher ! L’artisanat est menacé !”

Plus tendu encore qu’à l’accoutumée, DSK n’hésitera pas à manifester contre ces pratiques qui faussent totalement le jeu. “Ils font ça en plein air… Alors que moi, j’ai les frais d’hotel, le Sofitel, le Calrton… J’ai l’impression de plus sortir mon portefeuille que mon [CENSURE]… C’est un comble !”

Un rayon de soleil pour lui: DSK a contacté le Guinness Book des records, où on l’a rassuré : aucun huissier du Guinness n’était présent à Cologne cette nuit-là. DSK garde donc officiellement le record du nombre de plaintes pour agressions sexuelles en une soirée. Mais pour combien de temps ?

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires