Ce vendeur d’aiguilles à tricoter est devenu millionnaire depuis que les USA ont durci les lois anti-avortement

Ce titre provocateur risque de faire grincer les rageux, les bien-pensants, et tous ceux qui ne savent pas que l’humour, même (et surtout) quand il est noir, est la politesse du désespoir.

Cette phrase vise ceux qui sont choqués par un titre volontairement provocateur, mais ne veulent pas admettre que la dure réalité de ce monde est souvent plus aberrante que les parodies publiées par les journaux satirique.

Cet intitulé  s’adresse à ceux qui se plaignent du mauvais goût de ce titre, mais qui ne sont pas autant révoltés d’apprendre que l’église excommunie sans hésiter une fillette, parce qu’elle a eu recours à un avortement suite à un viol. Précisons au passage que cette même église n’a pas étendu la démarche d’excommunion au beau-père de la victime, qui violait régulièrement cette dernière depuis qu’elle avait 6 ans.

Ce titre s’adresse à ceux qui ne sont pas révoltés, quand l’homme d’église qui a excommunié la fillette a osé justifier son acte en déclarant :  «Le viol est un péché moins grave que l’avortement» Cet ecclésiastique a en outre été soutenu par un des pontes du Vatican, le cardinal Giovanni Battista Re, président de la commission pontificale pour l’Amérique latine.

Ce titre s’adresse à ceux qui ne sont pas horrifiés de voir qu’au Texas, en Alabama ou au Missouri, une poignée de fanatiques, soutenus par les chefs de cette secte qui se veut une religion de paix, d’amour et de tolérance, tentent de rendre l’avortement passible de la peine de mort.

Ce titre s’adresse à ceux qui continuent à suivre béatement les dogmes fascisants, imposés par ces cardinaux, toujours prompt à condamner et à juger les autres, mais qui ont tout fait pour dissimuler les crimes sexuels commis par leurs sbires. Ceci bien entendu, uniquement pour sauver leur « business » et parce qu’ils sont persuadés que le caractère prétendument sacré de leur mission, les place au dessus de la justice des hommes.

Ce titre s’adresse à ceux qui ont craignent de remettre en question ce caractère sacré, parce qu’ils ont peur de la promesse d’un enfer hypothétique, que ces criminels malfaisants suspendent tel une épée de Damoclès au dessus de leur tête.

Ce titre s’adresse enfin à ceux qui veulent nous imposer leurs propres limites en matière d’humour noir et de la férocité, et qui refusent de constater la violence de ce monde, mais s’indignent véhémentement pour un titre, que personne ne les a obligé à lire.

Et j’exprime en guise de conclusion, mon plus profond mépris aux tenants du bon-goût et aux commentateurs compulsifs qui vont se ridiculiser en critiquant un article qu’ils n’auront pas lu !

PS : vous trouverez ci-joint deux liens vers des articles : Le premier montre les ravages que peuvent créer une loi anti-avortement trop stricte, comme elle était pratiquée dans la Roumanie de Ceaușescu :

Le deuxième est un article démontrant qu’il existe des initiatives plus intelligentes que les strictes lois anti-IVG, mais que ces initiatives n’intéressent pas les catholiques intégristes, qui ne savent que juger, condamner et imposer leur loi, eux qui prétendent prôner la tolérance et le pardon.

http://www.slate.fr/story/177582/etats-unis-interdiction-avortement-roe-v-wade-roumanie-ceausescu

https://www.vox.com/2014/7/7/5877505/colorado-contraceptives-teen-pregnancy-birth-control?fbclid=IwAR1JhNn0NyVdj9ETQg0iHHXl182GXioX19qSQeD7tVZRxBy7_XtgVv_i1Kc

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires