USA : Banksy est l’auteur des colis piégés

Jusqu’où peut-on aller au nom de l’art ?

Banksy a revendiqué être l’auteur des colis piégés dont plusieurs personnalités – essentiellement politiques – ont été les destinataires cette semaine aux Etats-Unis.

Les aficionados de l’artiste urbain attendaient un nouvel incident dans une salle des ventes à Paris un mois après la destruction partielle et historique de la “petite fille au ballon”. C’est à une échelle plus haute que Banksy a décidé de frapper.

Tandis que le FBI avait lancé une enquête de grande envergure, Banksy a décidé de publier une déclaration qui revendique sa participation à ces envois explosifs : “J’ai voulu montrer à quel point les mots utilisés par le président américain sont littéralement des armes. Il n’est nullement question de terrorisme mais d’art, de métaphore. J’ai toujours voulu que mes œuvres soient porteuses de sens.

Les réactions des fans suite à ces déclarations étaient très divisées. “Les messages de Banksy sont généralement davantage porteurs de paix et d’amour“, déclare Mary. “Je ne comprends pas comment il pourrait être l’expéditeur de ces bombes. J’ai du mal à y croire“. John, quant à lui, est plus enthousiaste : “On a dépassé toutes les limites de l’art contemporain. Banksy est un Marcel Duchamp à la 10e puissance. Quelle fresque cela aurait donné si un des colis avait été parfaitement ouvert.

En effet, Banksy a admit que tout ne s’est pas déroulé comme prévu : “Lors de tous les tests, le colis a toujours explosé et détruit tout à 5m aux alentours. Je n’ai vraiment pas de chance en situation réelle.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires