Une brigade citoyenne pour nettoyer les accidents de la route.

wikipedia commons
Le Premier Ministre Manuel Valls a annoncé ce jour, la création de brigades d’interventions routières chargées de nettoyer les routes après les accidents.
Les BRAC sont créées.
Ces brigades, les BRAC, « Brigades de Responsabilisation des Automobilistes Citoyens », auront pour mission d’achever les blessés après les accidents, avant l’intervention des forces de l’ordre. Avec plus de 10.000 blessés par an sur les routes de France, ces brigades devraient permettre d’économiser jusqu’à 100.000 jour/homme de lits d’hôpitaux, soit prés d’un milliard d’euros par an.
Une mesure sociale.
La Ministre de la Justice, madame Taubira a insisté sur le caractère social de cette mesure qui remet à égalité riches et pauvres, devant les soins médicaux. Madame la Garde des Sceaux, a ainsi qualifié devant un parterre de militants socialistes aux Université d’été de la Rochelle, cette mesure de « plus grande avancée sociale depuis la création des 35 heures ».
Grogne chez les policiers.
Les syndicats policiers réunis à la Roche sur Yon se sont interrogés sur cette mesure. Le GNOUF-PG principal du syndicat des fonctionnaires en tenue a demandé des garanties sur la qualité des armes qui seraient fournies « Les policiers ne doivent pas supporter le coût humain de cette mesure en charge de travail ». Il faut qu’il soit le plus léger possible et en remplacement d’autres tâches existantes, comme prendre les dépositions des blessés survivants.
Le FN s’oppose à la mesure.
« Encore de la démagogie inefficace est prétentieuse, digne d’un gouvernement toujours plus à côté de ses pompes » a indiqué sa responsable Marine. Il s’agit pour elle d’une mesure « inefficace et tardive ». Le lien avec l’immigration n’est plus a démontré a dit en substance la présidente du Front National. Sans un arrêt rapide de l’immigration, le nombre de conducteurs dangereux car ne comprenant ni le français ni nos codes, qu’ils soient civil ou de la route, le trafic continuera d’être ralenti par les accidents

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires