Les Transports en commun obligeront dorénavant les navetteurs à se laver pour pouvoir les emprunter

NEW YORK CITY - JUNE 29: Commuters in subway wagon on June 29, 2012 in NYC. The NYC Subway is one of the oldest and most extensive public transportation systems in the world, with 468 stations.

Parmi les nouveautés annoncées dans les réseaux de transport publics pour le 1er Janvier, une nouvelle réforme émanant du cabinet du Ministre de la mobilité, interdisant l’accès aux transports en commun dans toutes les régions aux personnes qui ne se sont pas lavées. Nombreux sont les navetteurs qui se plaignaient de plus en plus des odeurs corporelles nauséabondes qui planent particulièrement dans les bus et métros. Un phénomène qui tendait à s’accentuer depuis une dizaine d’année, régime d’austérité faisant, poussant de plus en plus de navetteurs à regagner leur voiture, particulièrement pour les trajets du matin.  » Certaines odeurs étaient insoutenables, j’en avais la nausée, c’était un mélange de mauvaise haleine, de sueur et de pieds que j’étais obligée de humer sans possibilité de prendre l’air et ce, pendant une demi-heure « , témoigne cette navetteuse. Dorénavant, les contrôleurs seront habilités à évacuer tout individu qui sentirait mauvais. Une campagne de sensibilisation sur l’usage du savon et du dentifrice accompagnera la démarche, à renfort d’affiches dans les stations et gares, et de petits panneaux d’interdiction sur chaque portes. Un fascicule sera également remis un mois durant à tous les navetteurs, pour informer les usagers de la démarche, et aider les personnes affectées à combattre les odeurs récalcitrantes au moyen d’un guide pratique sur la propreté.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires