Connect with us

Belgium

Traité d’Aix-sur-Cloie : Macron va récupérer la Wallonie à la Belgique

Published

on

Macron va réaliser le rêve de la grande majorité des Wallons favorablement depuis longtemps à un rattachement à la République Française et qui n’en peuvent plus de supporter les Flamands.

 

Emmanuel Macron et Philippe de Belgique signeront le Traité de Réunionisme le 22 février, en vue de « rattacher la population francophone de Belgiqueà sa vraie patrie et renouer enfin avec son histoire » a annoncé mardi l’Élysée. Ce traité qui sera signé à Aix-sur-Cloie, un village de la ville wallonne d’Aubange, situé au sud-est du Royaume, dans la province de Luxembourg.

Photos : Wikipédia

Selon Benjamin Griveaux, porte parole du gouvernement Français, « Du coté français deux personnes sur trois sont pour le rattachement des provinces wallonnes à la France » argumente-t- il, « même le général de Gaulle avait des idées favorables au réunionisme, tout en estimant que les Wallons devaient prendre l’initiative de la demande de rattachement, la Wallonie existe, mais il n’y a pas une nation wallonne, les Wallons n’ont jamais cherché à devenir un État. Ils demandent à être intégrés au sein de la République

La question du statut de la ville de Bruxelles et de la Région de Bruxelles-Capitale sera posée. Cette région est officiellement bilingue en raison de son statut de « région capitale » mais aussi de sa situation géographique particulière » précise Charles Picqué le président de l’actuel parlement de la région de Bruxelles-Capitale, « l’enclave au sein du futur royaume de Belgique flamand néerlandophone, néanmoins située à quelques kilomètres de la République Française avec ses provinces wallonnes ».

Photo : Wikipedia

La région et la ville vont devenir un Corpus Separatum sous contrôle des institutions directrices de l’Union européenne, et restera indépendant du Royaume de Belgique et de la République Française. Cette séparation devait ainsi garantir à tous le libre accès. Le statut définitif sera fixé par la population consultée par référendum dans environ 10 ans.

« La ville d’Anvers, quand a elle deviendra de facto la nouvelle capitale du Royaume de Belgique, le parlement et le gouvernement seront transférés d’ici 2021 » rajoute Charles Picqué.

Advertisement

Belgique

2021 : Après Sachoir, thonteux et croiver sont sur la liste des ajouts au dictionnaire !!

Published

on

Grande victoire pour les complotistes, le verbe sachoir est entré dans le dictionnaire ce mardi 5/01/2021 et voici, joint en tête d’article, sa conjugaison !

Après cette victoire rocambolesque soulignée par nos chimpanzés :

Sachoir, verbe du 3 groupe, entre officiellement dans le dictionnaire.

La fête est là et l’alcool coule à flot mais le combat n’est pas encore fini !

Il faut désormais faire passer tous les autres mots du vocabulaire internet pour enfin avoir une orthographe plus facile d’accès à la plèbe. C’est ainsi que depuis plusieurs jours, l’académie belge envoie plusieurs candidatures de mots pour le dictionnaire tel que thonteux, synonyme obvious des thons de la ville de Theux (Liège) et croiver (verbe dû à la déformation par analogie proportionelle du verbe « boire » sur le verbe croire plus d’infos à :

croivent

Sans doute sous l’influence du verbe , par l’ analogie proportionnelle : boire : ils boivent :: croire → ils croivent. croivent kʁwav – Il s’agit d’un terme utilisé qui n’est pas d’un usage standard. (Populaire) (Familier) (Fautif) Variante de . Troisième personne du pluriel du présent de l’indicatif de croire.

)

sont en cours d’analyse chez Larousse et le petit Robet de poche. L’académie française, quant à elle, s’en mort toujours les doigts mais qu’à cela ne tienne !

 

Nous suivrons cette candidature pour vous !

 

Chimpanzément votre,

Continue Reading

Belgique

L’enseigne lumineuse de la place De Brouckère rachetée par Lotus

Published

on

Retournement de situation dans l’affaire du permis d’urbanisme du panneau publicitaire Coca-Cola de la place De Brouckère. Le secrétaire d’Etat à l’Urbanisme, Pascal Smet, estimait que le panneau était disproportionné, mais on apprend à l’instant que le lobby du biscuit vient de faire pression pour obtenir l’emplacement.
Le patron de la société Lotus, Jan Boone, continue donc dans sa lancée dans le but de faire de ses biscuits une marque mondiale en imposant l’appellation américaine Biscoff pour ses traditionnels speculoos. C’est désormais le nom Biscoff qui illuminera la célèbre place bruxelloise pour tenter d’imposer ce nom polémique au consommateur.

Continue Reading

Belgique

Lotus remplace le nom «Spéculoos» par «Biscovfefe»

Published

on

By

Bye bye les « Spéculoos » et bonjour les « Biscovfefe», les biscuits de Lotus vont changer de nom parce que « la marque internationale a plus d’importance que la tradition et la culture belge », a annoncé le grand patron de Lotus Bakeries, Jan Moovais.

 

C’est donc la fin des Spéculoos tels qu’on les connaît. Dès l’année prochaine, le fabricant de biscuit Lotus, qui les commercialise, changera leur nom. C’est en tout cas ce qu’a annoncé le patron de Lotus, Jan Moovais, dans une interview.

Actuellement, l’appellation Spéculoos est seulement présente sur l’emballage des biscuits en France, en Belgique et aux Pays-Bas. Dans les autres lieux du monde, ils étaient vendus sous l’appellation de Biscoff, qui est une contraction des mots « biscuit » et « café ». Mais suite à différents échanges avec les responsables du marché américain, Lotus a décidé de renier ses origines belges et ses traditions culinaires en supprimant l’appellation Spéculoos.

Une annonce qui a provoqué beaucoup d’émoi sur les médias sociaux, ce qu’a également constaté Jan Moovais. « Certains le regrettent, mais on s’en fout complètement », relève-t-il samedi. L’entreprise a fait effectuer des recherches sur le changement de nom. « Presque tous les consommateurs sont contre, mais une entreprise qui se veut internationale doit pouvoir passer au dessus de l’avis des consommateurs », note-t-elle.

Dès l’année prochaine, Lotus utilisera l’appellation « Biscovfefe » au lieu de « Spéculoos » et « Biscoff » dans le monde entier, et la France, la Belgique et les Pays-Bas ne seront plus épargnés. Jan Moovais veut faire de ses petits biscuits caramélisés une « marque mondiale », c’est pourquoi il choisit un nom plus facilement prononçable de tous et par le président Trump.

 

 

Continue Reading

Trending