Suite au Kazakhgate, Bernard Arnault ( LVMH ) porte plainte contre la Belgique pour discrimination

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Magnat du Luxe Français, qui avait fait des émules en demandant lui aussi la nationalité Belge pour profiter du système, n’a pas digéré l’affaire du Kazakhgate.


Revenons d’abord en arrière. En 2012, il avait créé une polémique en lançant une demande de naturalisation en Belgique. Un an plus tard, il avait aussi fait l’objet d’une enquête par le parquet de Bruxelles sur un transfert de 2,9 milliards d’euros et une fraude à la domiciliation.
Un nouveau scandale resurgît lorsque le journal L’Echo mit en lumière que Bernard Arnault aurait réalisé 340 millions d’euros de bénéfices en Belgique en 2013 mais en payant moins de 5 millions d’euros d’impôts.
Les quotidiens financiers ont consulté les comptes de l’ensemble des entreprises, filiales et holdings du milliardaire français. Le montant total empoché par le patron de LVMH s’élevait à 339,5 millions. Le bénéfice avant impôt ne varie guère du bénéfice après impôt, Bernard Arnault n’ayant payé qu’1,85 % de taxes, soit 4,86 millions d’euros.

Sa naturalisation refusée, le Patron de LVMH a retiré deux milliards treize millions d’euros de ses sociétés en Belgique LVMH Finance Belgique et Hanninvest pour se venger.
Mais en apprenant comment s’en est sorti Chodiev, Bernard Arnault, pris de colère, aurait annoncé son intention de déposer plainte pour discrimination. Il n’a pas digéré le fait que l’on offre la nationalité belge à un oligarque Ouzbek qui ne parle pas Français et qui réside à Londres. Apparement lui aussi comptait se servir des talents du député Armand De Decker.

A lire également :

La Commission d’enquête du Kazakhgate ou comment la Majorité à la Chambre se rend coupable de corruption sur délit d’initiés.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires