Suède : une mère condamnée pour avoir refusé de se faire battre par son fils.

Une mère, qui avait évité les coups lancés par son fils, a été condamnée en Suède à de la prison avec sursis.

La maman a été dénoncée par son conjoint, témoin direct de la scène. Selon le tribunal, Agnetha F. s’est rendue coupable de châtiment psychologique sur Björn, âgé de six ans au moment des faits, en esquivant à plusieurs reprises le poing qu’il désirait lui envoyer dans le visage.

Lors de l’audience, la mère incriminée a reconnu les faits et a exprimé ses regrets « La prochaine fois, je me laisserai casser le nez par mon fils ». Elle a cependant affirmé avoir demandé gentiment à Björn de bien vouloir arrêter de la menacer puis s’être heurtée au refus de l’enfant. Le témoignage déterminant du père soutient la thèse inverse. Il a été le seul considéré comme recevable par le tribunal, ce qui a privé Agnetha des circonstances atténuantes. Le couple s’est séparé depuis.

La Suède a été le premier pays à rendre illégaux les châtiments éducatifs en 1979. Les dérives de l’application de cette loi font régulièrement débat.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires