Soutien inattendu dans la révolte des gilets jaunes « On en a gros »

1- « Une fois, à une exécution, je m’approche d’une fille. Pour rigoler, je lui fais : « Vous êtes de la famille du pendu ? »… C’était sa sœur. Bonjour l’approche ! »

Kaamelott, Livre I, La Coccinelle de Madenn

2- « Faut arrêter ces conneries de nord et de sud ! Une fois pour toutes, le nord, suivant comment on est tourné, ça change tout ! »

Kaamelott, Livre I, Ambidextrie

« 3- Faut faire comme avec les scorpions qui se suicident quand ils sont entourés par le feu, faut faire un feu en forme de cercle, autour d’eux, comme ça ils se suicident, pendant que nous on fait le tour et on lance de la caillasse de l’autre côté pour brouiller… Non ? »

Kaamelott, Livre I, Heat

4- « Là, vous faites sirop de vingt-et-un et vous dites : beau sirop, mi-sirop, siroté, gagne-sirop, sirop-grelot, passe-montagne, sirop au bon goût. »

Kaamelott, Livre II, Perceval et le Contre-sirop

5- « J’le dis pas (en parlant de la date de son anniversaire). […] A l’époque quand je le disais, tout le monde oubliait de me le souhaiter. Ça me faisait pleurer. Ça m’a gonflé, j’ai arrêté. »

Kaamelott, Livre II, Le tourment II

6- « Ben j’en ai marre. Ça revient à chaque fois sur le tapis ça. [Arthur: Quoi ça ?] Fédéré! D’habitude j’dis rien mais là zut! J’sais pas c’que ça veut dire. Moi j’veux bien faire des efforts pour comprendre les réunions mais faut que chacun y mette du sien aussi. Là on est partis pour une heure avec des fédérés par-ci des fédérés par-là, j’vais encore rien biter et ça me gonfle. »

Kaamelott, Livre II, L’Alliance

7- « Sans blague on pourrait pas fêter la mort des mecs que je connais pour une fois ? (Comment ça ?) C’est toujours la mort de vos potes à vous que l’on fête, moi dans quatre jours c’est l’anniversaire de la mort d’un oncle à moi, sans faire exprès il s’est tiré dessus avec un arc. »

Kaamelott, Livre III, Le Jour D’Alexandre

8- « C’est moi qui remporte le tour. Quand on remporte le tour à Sloubi, on a quatorze solutions possibles : soit on annule le tour ; soit on passe ; soit on change de sens ; soit on recalcule les points ; soit on compte ; soit on divise par six ; soit on jette les bouts de bois de quinze pouces, ça c’est quand on joue avec les bouts de bois ; soit on se couche ; soit on joue sans atouts. Et après y’a les appels : plus un ; plus deux ; attrape oiseaux ; régoudon ; ou chante Sloubi. […] Comme vous êtes second, vous avez plus que dix-neuf solutions possibles : soit vous passez ; soit vous sciez en deux les cinquante poutrelles de trente pieds, mais ça c’est quand on joue avec les bouts de bois. Sinon c’est les relances : doublette ; jeu carré ; jeu de piste ; jeu gagnant ; jeu moulin ; jeu-jeu ; joue-jeu ; joue-joue ; joue-jié ; joue-ganou ; gagnar ; catakt ; tacat ; cacatac ; cagat-cata et ratacat-mic. Ou : chante Sloubi. Nous, on va faire que chante Sloubi. »

Kaamelott, Livre III, Chante Sloubi

9- « Dans le Languedoc, ils m’appellent Provençal. Mais c’est moi qui m’suis gouré en disant mon nom. Sinon, en Bretagne, c’est le Gros Faisan au sud, et au nord, c’est juste Ducon .. »

Kaamelott, Livre III, Le Sanglier De Cornouailles

10- « On en a gros! »

11- « Sur une échelle de 2 à 76, et là je préfère prendre large, de 2 à 71 on ne nous écoute pas, de 72 à 75, on nous écoute toujours pas, et seulement à 76 on nous laisse parler sans nous engueuler »

Kaamelott, Livre IV, L’Échelle de Perceval

12- « Mais cherchez pas à faire des phrases pourries… On en a gros, c’est tout ! »

Kaamelott, Livre IV, Les Exploités II

13- « Moi, la canne, ça m’aide. Je visualise le caillou dans l’eau, j’ai l’impression de faire partie d’un tout, moi, le caillou, le fil, le lac, le ciel, c’est entier, vous comprenez ? C’est bien fini. C’est pour ça, moi je me dis, c’est dans ces moments-là qu’on peut bien comprendre des trucs. Vous me prenez pour un con, non ? »

Kaamelott, Livre IV, L’Inspiration

14- (À Mevanwi) « Elle a compris la vilaine frisée ? On a dans l’projet de fonder un clan autonome pour partir à l’aventure et ramener du pognon pour entretenir vos grosses miches !! Alors le cageot il dit merci et il ferme sa boîte à caca !!! »

Kaamelott, Livre V, L’épée des rois

15- « Je vais vous poser une série de questions. Vous répondez par oui, non, ou Zbradaraldjan. Ok c’est parti : où se trouve l’oiseau ?… Allez c’est facile ça. Trouve pas ? Bon tant pis. C’était « sur la branche ». Eh oui, y a des pièges. »

Kaamelott, Livre V, Les recruteurs

16- « Ma tante me demande de trouver un endroit pour y entreposer 667 noix. A la cave il y a de la place pour 595, à la remise il y a la place pour 337. Qu’est-ce que je fais ? Je les ?… Allez on cherche bon dieu ! Je les… Zbradaraldjan le grenier!… Allez il dégage le bourrin ! »

Kaamelott, Livre V, Les recruteurs

17- « Votre femme, si j’avais pas la flemme de descendre de là, elle aurait pris mon pied dans son cul depuis un moment. Parce y’a un truc qu’on oublie quand on parle de retirer Excalibur : c’est le respect au Roi Arthur! Et le respect au Roi Arthur je remarque que Madame en avait un peu plus quand elle était dans son PLUMARD !! »

Kaamelott, Livre V, Les Dauphins

18- « Allez, y’a plein de bruit, là ! Si ça se trouve c’est bourré d’oiseaux venimeux. Y’en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres ! Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau. Et quand ils vous donnent un coup de bec vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée ! »

Kaamelott, Livre VI, Dux Bellorum

19- « C’est pas faux ! »

20- « Mais moi, j’m’en fous des honneurs, rien à péter, le Graal aussi, rien à péter. Moi, c’est Arthur qui compte. Moi je suis pas un as de la stratégie ou du tir à l’arc, mais je peux me vanter de savoir ce que c’est que d’aimer quelqu’un. « 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires