Scandale: Salah Abdeslam change son nom en Dehfruit.

Salah Dehfruit. Joli, joli me direz-vous. Et oui, Salah Abdeslam n’en finit plus de nous étonner. Las de la pression médiatique qu’il subit depuis son arrestation et au vu de l’image négative que le nom Abdeslam a en Europe depuis le 13 novembre 2015, le fameux terroriste a décidé de soulager les frèles épaules de sa famille (on répertorie 1134 Abdeslam à Bruxelles). Pour ce faire, il a décidé de changer son nom.

Le choix était large pour son nouveau patronyme. Salah Abdeslam, sachant que son nouveau nom serait diffusé à large échelle a flairé la bonne affaire et a fait un appel d’offre à divers partis politiques, soucieux de récupérer des voix sur son dos.

Salah Abdeslam a tout d’abord reçu une offre de la N-VA, du Vlaams Belang et du FN. En échange d’ 100.000 euros ainsi qu’une carte de parti et la promesse d’être tête de liste à Molenbeek en 2038, il pouvait changer son nom en Rahb. La diffusion massive de cette nouvelle identité, prônant l’intolérance et la haine, aurait été une aubaine pour le parti de Marine Lepen, un an avant les élections présidentielles.

C’est cependant une offre conjointe d’Ecolo et d’EELV d’un million d’euros et un panneau solaire privé pour sa cellule pour changer son nom en Dehfruit qui a convaincu Salah. « Je trouvais l’autre proposition moins rigolote et en plus j’adore Bourvil et les fruits, alors Salah Dehfruit c’est vraiment le nom rêvé, je suis comblé, j’espère que cet accord portera ses fruits ». Les deux partis ont expliqué qu’ils financeraient cette offre grâce aux subsides versés par l’état fédéral.

Cet évènement est non sans rappeler l’idée d’une célebre marque de Saucissons ardennais, de renommer Marc Dutroux en Marc Assou et ainsi promouvoir le terroir local grâce à sa triste célébrité.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires