Sarkozy: « Je ne savais pas que c’était un dictateur, j’ai pris les 50 millions pour rendre service »

L’ancien président et meilleur esquiveur de balles depuis Néo dans Matrix, a affirmé aujourd’hui aux enquêteurs du parquet anti-corruption qu’il ne savait pas que Mouammar Kadhafi était un dictateur et qu’il avait « pris les 50 millions pour rendre service ». Persuadé que l’argent était propre et originaire de ses soutiens, Nicolas Sarkozy a expliqué toute la matinée qu’il n’avait rien vu venir et qu’il avait appris avec effroi en 2011 que Kadhafi était un être peu recommandable alors qu’il dégustait devant la télévision un sandwich boursin escalope.

Nicolas Sarkozy, qui confessait il y a peu de temps encore sa fascination pour les dirigeants autoritaires, est aujourd’hui rattrapé par la justice française pour sa proximité passée avec l’un des plus célèbres d’entre eux, Mouammar Kadhafi, longtemps considéré comme le pivot du terrorisme antioccidental. L’ancien président de la République a été placé en garde à vue, mardi 20 mars au matin, par les policiers de l’Office anticorruption (OCLCIFF) de Nanterre (Hauts-de-Seine) dans le cadre de l’affaire dite des financements libyens. Mercredi matin, il a débuté sa seconde journée de garde à vue.

Les Libyens manifestent leur soutien à Sarkozy « Qui vit un enfer »



Nordhal Lelandais avoue avoir tué Kadhafi pour le compte de Sarkozy

La suite sur Mediapart

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires