La roquette, salade préférée des syriens en 2016

Le goût du bonheur est pour tout le monde et à portée de tous, même lorsque le malheur frappe tout un pays entier. 

La roquette est une salade à fleurs blanches ou jaunâtres veinées de brun ou de violet. Ses feuilles ressemblent à celles des radis et des navets, botaniquement très proches, et ont une saveur piquante et poivrée. En plus d’avoir de plus en plus de succès en Occident, notamment aux Etats-Unis et en Europe de l’est, il semblerait que la fièvre de la roquette ait également touché le Moyen-Orient… Et c’est en Syrie que le produit est devenu incontournable.

Jour et nuit, de la roquette“, pouvait-on lire sur une affiche publicitaire à l’entrée de la ville de Raqqah, en septembre 2015.

Il faut savoir qu’on en récolte les jeunes feuilles tendres, celles-là même qui sont utilisées en salade, seules ou en mélange, ou les feuilles plus développées que l’on cuit dans les pâtes, le risotto, le pesto, les soupes et les ragoûts.

Néanmoins, les pénuries récurrentes de provisions alimentaires semblent limiter la diversité culinaire. La plupart des syriens semblent se contenter de manger de la roquette seule, chez eux à la maison, ou en terrasse, ou en café. Certains même semble avoir adopté la curieuse attitude de manger de la roquette en marchant dans la rue, ou à la mosquée.

C’est alors un souffle de soulagement que l’on peut avoir lorsqu’on voit qu’encore une fois, l’humain surmonte les dures épreuves de la vie, et continue de prendre goût à la vie. La roquette en est le parfait exemple. Vivre la roquette.

Jean-David Dreyfus, pour Nordpresse.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires