Connect with us

Apprendre

Recyclage : 7 utilisations magiques des tampons usagés que toutes les femmes ignorent !

Published

on

Pourquoi jeter lorsque l’on peut recycler ? Découvrez 7 utilisations surprenantes et écolos pour réutiliser vos tampons usagés.

1 – Vous ne savez pas comment occuper vos plus petits ? Un tampon encore frais peut se transformer en pinceau pratique pour les toutes petites mains. Sa forme ronde et large facilite la préhension et exerce la motricité fine. Exemple de réalisations :

image

2 – Envie d’un look printanier naturel et plein de fraîcheur ? Passez sur les joues et les lèvres légèrement humidifiées au préalable, une touche de votre dernier tampon utilisé et estompez. Effet bonne mine assuré !

kazekeazlza

3 – En panne de colorant alimentaire ? Laissez infuser quelques instants votre tampon bien gorgé dans votre préparation. Votre obtiendrez une magnifique couleur rouge vermillon bien intense, garantie bio et sans danger. Pratique pour confectionner de jolis biscuits ou le mythique Red Velvet Cake.

depositphotos_5765233_s-2015

4 – Vos meubles anciens présentent de nombreuses griffes ? Imbibez les endroits abîmés avec un tampon usagé jusqu’à saturation. Enlevez l’excédent avec un chiffon propre et terminez en lustrant avec un peu de mayonnaise. Le sang a en effet la capacité de légèrement brunir avec le temps, et la mayonnaise apporte un brillant incomparable. En quelques minutes vous redonnerez leur charme d’antan aux meubles les plus défraîchis !

Blood on a wooden wall

Blood on a wooden wall

5 – Véritable concentré de cellules souches, votre tampon peut se révéler devenir un allié santé voir le meilleur médicament contre certaines maladies incurables. Complètements polymorphes, les cellules souches peuvent remplacer au besoin les cellules de la peau, du cœur, du foie, de la vessie. Pour s’assurer d’en tirer tous les bénéfices, faites infuser votre tampon dans une tasse d’eau non bouillante, idéalement à 50°C, pour ne pas tuer ces petites cellules bienfaitrices. Vous pouvez bien-entendu exhauster le goût avec un sachet de thé. À consommer 3 fois par jour de préférence en dehors des repas.

Fruit red tea with wild berries in glass cup, on wooden table, on bright background

Fruit red tea with wild berries in glass cup, on wooden table, on bright background

6 – Vos Tampons peuvent également devenir utiles pour cicatriser les petites plaies. Adieux désinfectants qui font pleurer les enfants, imbibez délicatement les petits bobos avant de mettre un pansement. Les cellules souches viendront participer rapidement à la régénération du tissu avant même que la plaie ne puisse s’infecter.

 

7 – And Last But Not Least, avez vous remarqué comment vos Chéris ont curieusement toujours une folle envie de vous faire l’amour pendant vos menstruations ? Ce phénomène s’explique par la présence accrue de phéromones qui débordent de vos tampons. Gardez-les précieusement dans une boîte hermétique au frigo, et réutilisez-les comme un puissant aphrodisiaque quand vous voulez pimenter vos soirées. Faites couler un bon bain chaud et préparez une décoction en ajoutant 3/4 tampons que vous prendrez soin d’enlever avant de vous baigner. Vous serez ainsi littéralement enduites de ces phéromones qui vous rendent tellement irrésistibles quand vous êtes indisposées.

Top view of woman on toilet in morning.

Top view of woman on toilet in morning.

 

 

 

 

 

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Advertisement

Apprendre

Meilleur site de trading : tout savoir pour bien choisir !

Published

on

By

 

Comment choisir le meilleur site de trading ?

 

Vous êtes fin prêt à vous lancer dans l’aventure du trading en ligne ? Vous ne savez pas, par contre, par quelle étape débuter pour choisir le meilleur site de trading ?

 

Ne vous inquiétez pas ! Le monde du trading en ligne est complexe et choisir le meilleur site de trading pour investir intelligemment votre argent peut se révéler fastidieux si vous ne faites pas appel à l’avis de professionnels. 

 

Si ce parcours vers le marché du trading en ligne peut se montrer semé d’embûches, sachez que notre équipe de professionnels reste présente pour vous aiguiller tout au long de votre réflexion. 

 

Soyez rassuré, grâce à notre sélection des brokers et plateformes les plus performantes du moment, choisir le meilleur site de trading en ligne s’apparentera bientôt à un jeu d’enfant ! 

 

Quels sont les critères à ne pas négliger dans votre choix de site de trading ?

 

Les facteurs à prendre en compte pour poser le choix crucial d’un broker Forex d’exception sont bien entendu nombreux et vont dépendre de vos attentes et de vos besoins d’investisseurs.

 

Nous vous livrons toutefois quelques critères à prendre en compte sans exception pour valider le sérieux et la fiabilité d’un site de trading en ligne :

 

Vérifiez la régulation du site de trading en ligne
  • Analysez la pertinence et la fiabilité de la licence sous laquelle exerce le courtier en ligne.
  • Prenez le temps de vérifier la véracité des informations présentes sur le site de trading comme :
    • le numéro d’enregistrement,
    • le numéro de licence,
    • les informations de contact.
    • des coordonnées bancaires stipulant l’ouverture du compte au nom du broker.
Vous interroger sur le dépôt minimum et la capacité de retrait des fonds
  • Pour ouvrir un compte de trading, un dépôt minimum est nécessaire.
  • L’investissement doit être à la portée de tous, mais assez conséquent pour vous permettre d’accéder à certains effets de levier.
  • Vérifiez aussi les méthodes de paiement et les conditions pour le retrait de vos gains. Évitez ainsi toutes mauvaises surprises !
Faire le point sur les spreads et commissions 
  • Retenez que les broker Forex gagnent généralement leur vie sur le passage d’ordres, à travers une commission ou le spread.
  • Le meilleur site de trading se contente généralement de ce qui lui rapporte les spreads.
  • Méfiez-vous des brokers trop accessibles qui prélèvent ensuite un spread incroyablement élevé !
Intéressez-vous aux effets de levier proposés par le site de trading
  • Ce prêt que le courtier en ligne est prêt à faire à son client révèle également son intérêt pour son investisseur et son sérieux.
  • En fonction de votre profil et de votre stratégie de trading, vous sélectionnerez l’un ou l’autre effet de levier. Avoir le choix est réellement très important pour la gestion adéquate de votre portefeuille.
Juger des instruments financiers mis à votre disposition
  • Le meilleur site de trading vous offre un panel très large d’instruments  financiers comme les devises, les actions, les indices et les matières premières .
  • Comparez également les conditions tarifaires d’accès à ces instruments.

 

Vous l’aurez compris, le choix d’un site de trading prend du temps et demande de l’investissement personnel et des recherches parfois laborieuses. 

 

Evitez les arnaques et les sites frauduleux n’est pas aussi simple qu’il n’y parait et vous faire accompagner dans cette démarche peut se révéler être très pertinent.

 

N’hésitez pas à jeter un oeil sur les listes des sites de trading non régulés comme celui du Regafi et de bien d’autres. Cela peut être révélateur !

 

Pour vous aider et vous orienter, notre équipe a recensé pour vous les meilleurs sites de trading ! En route pour l’aventure !

 

Le meilleur site de trading est enfin à votre portée ! Trader sans tarder !

 

Grâce à nos conseils avisés et à l’avis argumenté et objectif de nos experts, vous allez pouvoir trader en toute sérénité ! 

 

  • Gagner de l’argent n’est donc désormais plus qu’une question de temps. 
  • Osez l’aventure du trading, encadré par des experts de ce milieu complexe, et votre avenir d’investisseur prendra de belles couleurs !

 

En plus des critères d’excellence propre au site de trading, vous trouverez grâce à ce meilleur site de trading et quel que soit votre profil de trader : 

 

  • un compte démo gratuit pour vous permettre de tester toutes les fonctionnalités de la plateforme ;
  • un service client réactif et compétent prêt à dégainer son aide à tout moment ;
  • une plateforme de trading absolument intuitive et ergonomique sur laquelle vous évoluerez avec aisance ;
  • des analyses des marchés financiers pertinentes et surtout mises à jour constamment.

 

Vous êtes fin prêt à entrer dans le monde incroyable du trading en ligne ? Au moindre doute, référez-vous à l’avis de nos experts et accordez-leur votre confiance. Votre expérience de trading n’en sera que plus adaptée et généreuse !

 

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Apprendre

Le président de la République de Madagascar vient d’avoir son Bac mention Très Bien

Published

on

Les résultats viennent de tomber. Andry Rajoelina, président de la République de Madagascar, a bien obtenu son Bac. Malgré les mesures sanitaires renforcées, il a pu passé l’ensemble des épreuves pour obtenir le précieux diplôme avec la mention Très Bien.

Andry a fêté ses 17 ans le 30 mai de cette année « C’est un honneur pour moi d’être le premier président diplômé au monde pendant son mandat. J’ai l’avenir devant moi mais je vais tout de même en parler avec mon conseiller d’orientation. » Un bel exemple de réussite en ces temps difficiles. Rappelons que la réussite de Donald Trump aux tests de CM2 ne compte pas.

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Apprendre

Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez

Published

on

Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez BITE Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez Georges Louis-Bouchez

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Trending