Qu’est ce que le syndrôme de Notre-Dame?

Suite à la récente tragédie qui touche la France, un nouveau mal cible les Français.

Un peu comme le syndrôme de Paris touche principalement les Japonais en visite dans la capitale, le « syndrôme de Notre-Dame » touche les Français de souche, blancs, et cisgenres, depuis la chute de la flèche du célèbre bâtiment. Quelques rares cas ont été observés chez des personnes de couleur portant un nom d’origine Française. Rien à signaler chez les Chinois, qu’ils soient d’origine Française ou non.

Mais le syndrôme de Notre-Dame, qu’est-ce que c’est? 

Cette nouvelle affliction pousse les personnes atteintes dans une léthargie dépressive, ce qui augmente leur activité par rapport à la normale. D’une manière générale, le corps se raidit, se tasse, et le teint devient plus blanc. Pain, vin, fromage, et autant de produits nationaux leur deviennent fades, certains envisagent même de ne plus manger que des produits d’importation jusqu’à la reconstruction, tant la déchirure est grande. D’autres encore souhaitent réinvestir les abords de Notre-Dame pour la transformer en Cour des Miracles pour les Gilets Jaunes.

Comment savoir si vous en êtes atteint? 

Si comme Stéphane Bern, la perte, même partielle, de cet édifice majestueux vous à profondément blessé dans la chair et dans l’âme, il se peut que vous soyez atteint. Vérifiez le en procédant à 3 étapes simples:

  1. Formez une petite bille avec du papier d’aluminium , placez-là en bouche et mâchez un peu de chaque côté. Si vous ne ressentez aucune gêne, c’est bon signe, vous pouvez passer à la deuxième étape.
  2. Essayez de toucher votre coude avec votre langue. En effet, le syndrôme de Paris réduit considérablement la souplesse en causant des quasi maux au dos, ce qui appuie sur les nerfs et réduit vos mouvements. Si vous ne parvenez pas à toucher votre coude avec la langue, vous feriez mieux d’appeler votre médecin ou de voir un spécialiste.
  3. Enfin, si vous avez réussi les deux premières étapes, un dernier test simple vous permettra de confirmer votre diagnostic. Déplacez-vous jusqu’à Notre-Dame de Tournai, en Belgique, et contemplez la cathédrale. Si aucune pulsion suicidaire, incendiaire, terroriste ou aucun complot Macroniste ne vous vient à l’esprit, félicitations, vous êtes sain(t)!

Que faire si vous êtes touché par le syndrôme de Notre-Dame?

Commencez par réciter le Notre-Père. Demandez à un proche d’appeler le numéro d’urgence (pas la série) et d’expliquer à la personne au bout du fil vos symptômes. Suivez ensuite les instructions qui vous seront données. 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires