« Passe-moi la salade, je t’envoie la rhubarbe » : Le parti  »Qu’on Nous Lâche la Grappe » manifeste !

Il y a quelques jours de cela, Monsieur Nicolas Sarkozy disait lors d’une entrevue  » passe-moi la salade, je t’envoie la rhubarbe » ! Ce fut un choc dans les potagers de France. Le porte parole du parti QNLG ( Qu’on Nous Lâche la Grappe), représentant les fruits et légumes de France, a bien voulu répondre à quelques unes de nos questions, accompagné de son avocat.
Nordpresse : Bonjour Maître Avocatier et Monsieur Toucru , porte parole du parti. Il y a quelques jours, M.Sarkozy a dit  » passe moi la salade je t’envoie la rhubarbe », quelle réaction avez-vous eu ?
Monsieur Toucru : Bonjour. Tout d’abord, ce fut le choc. Nous avons tous eu cette pensée  »ça recommence ». Nous avons lutté contre  »salade de fruit », vous savez cette chanson que tout le monde connait. Elle nous a révoltée. Puis les politiques ont commencés. D’abord avec l’autre grande asperge qui a ramenée sa fraise en disant aux citoyens de manger des pommes.
Nordpresse : Vous parlez de M.Chirac ?
Monsieur Toucru: Oui, exactement ! Les politiques se servent de nous pour faire passer des messages :mangez 5 fruits et légumes, mais ils vous racontent des salades ! Leurs idées qu’ils se les carrent dans l’oignon !
Puis c’est à l’autre, haut comme trois pommes, de s’y mettre !
Les salades et rhubarbes ne sont plus dans leur assiette depuis…
Nordpresse : Que pensez-vous faire pour y remédier ?
Monsieur Toucru : Suite à cette phrase, on était tous un peu blette mais il a fallu se ressaisir. On a assez de pépins comme ça, il ne fallait pas se dire que c’était cuit. Cette bataille n’est pas perdue ! On s’est motivé, et on a tous la pêche pour manifester.
Nordpresse : Maître, au niveau juridique, quels sont les risques ?
Maître Avocatier : La crainte majeure, c’est que les salades soient davantage les cibles des politiques mou du bulbe, et qu’on les embarque. Cette discrimination de mettre des salades en barques est l’une de nos principales luttes. Et avec cette déclaration de N.Sarkozy, on voit bien que la lutte n’est pas finie !
Nord Presse : Un dernier mot pour nos citoyens ?
Monsieur Toucru : Nous appelons à tous les légumes et fruits de France à manifester dans les jardins les plus proches pour que notre parole soit entendue ! Nous lutterons contre toutes ces truffes de politiques pleines d’oseilles !  Ils ne valent pas un radis et nous, nous ne comptons pas pour des prunes !
Malheureusement, suite à notre entrevue, fruits et légumes ont manifestés durant la cop21 et se sont vu finir dans les assiettes de ces personnes ayant « un petit pois à la place du cerveau », comme disait le parti. Ce dernier en a gros sur la patate, mais leur idées poussent comme des champignons pour continuer la lutte !
Affaire à suivre …

 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires