Connect with us

Non classé

Paris, un abattoir fermé car les animaux n’y étaient pas assez maltraités

Published

on

C’est une sombre histoire qui s’est déroulée en début de mois dans la région Parisienne, près de Rungis.

Un arrêté préfectoral a ordonné la fermeture immédiate d’un abattoir pour la simple et bonne raison que la maltraitance pour animaux n’y était pas pratiquée et que les animaux étaient tous en bonne santé.

« Je ne comprends plus rien, le monde marche complètement sur la tête. J’ai passé toute ma vie à faire de cette entreprise un véritable havre de paix et de respect pour les animaux, afin de les tuer de la façon la plus douce possible. J’ai investi des centaines de milliers d’euros dans des machines importées des États Unis justement pour que les bêtes ne souffrent pas » s’exclame Patrick Dubuisson le gérant de l’abattoir.

« J’ai l’impression d’être floué par le système et qu’il faut transgresser les règles dans notre société pour être enfin récompensé. On ne félicite que les escrocs et on fait tout pour dégoûter les honnêtes gens qui veulent faire consciencieusement et professionnellement leur métier. Je suis tout bonnement déçu par les élus et notre système politique tout entier. » Ajoute-t-il.

Le gérant ne compte pas en rester et va lancer une action en justice contre la préfecture de Rungis.

Le procès devrait se tenir en début d’année prochaine, nous vous tiendrons au courant de la progression de cette triste affaire, dont nous ne comprenons toujours pas les raisons.

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Advertisement

Complot

France : Couvre feu à partir de 14h30 jusque 6h30

Published

on

Le premier ministre, Albert Ducastex vient d’annoncer lors de son allocution l’alourdissement du couvre feu. Passant de 18h à 14h30 et pour une durée minimum de 6 mois.


Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Belgique

Bruxelles interdira les 4 roues au sein de la ville à partir de 2022

Published

on

By

Après de longs débats, le parlement Bruxellois a fini par trancher: l’interdiction des 4 roues à Bruxelles aura bien lieu dès le 1er Janvier 2022. “C’est une excellente nouvelle pour les automobilistes. Désormais, ils ne seront plus contraints à être bloqués dans les embouteillages pendant des heures” témoigne Jean-Marc Nollet, co-président du parti écolo. “D’autres villes belges suivront, ce n’est qu’une question de temps”.

Les entreprises de camions anticipent déjà une forte hausse des ventes aux particuliers. “Nous vendons exclusivement des véhicules de 6, 8, 10 voire 12 roues. Cette nouvelle interdiction devrait nous fournir une nouvelle part du marché, celui historiquement occupé par les automobilistes” annonce Ted Vervoort, porte-parole de SCANIA Belgique. Maya Grison, responsable presse du groupe IVECO, va même plus loin: “Les projections de ventes en Belgique sont spectaculaires et nous permettrons davantage de proposer des camions à des prix plus abordables grace à une économie d’échelle”. Effectivement, les écomonistes prévoient que sans intervention de l’industrie automobile, d’ici 2030, un camion 14m à 8 roues classique ne devrait pas coûter plus cher qu’une Renault Mégane 2nde main de 2013.

Mais l’industrie automobile n’a pas dit son dernier mot. Au contraire, Renault, Volkswagen et Seat planchent déjà sur des alternatives au design séduisant comportant une 5ème roue à l’avant. “Une 5ème roue augmente la consommation de carburant de 2 à 4%, de quoi rassurer le lobby pétrochimique et ainsi rebooster notre économie” annonce le Vice-président du gouvernement wallon Jean-Claude Marcourt, responsable de l’Industrie, enthousiasmé par la nouvelle. Le reste de la ribanbelle automobile devrait suivre d’ici peu. La compétition risque d’être rude…

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Non classé

Trump se présente aux éléctions présidentielles du Mexique

Published

on

By

Après une belle expérience aux Etats-Unis, son pays natal, Donald J. Trump se lance dans un nouveau défi: gagner les éléctions présidentielles mexicaines. Afin de preparer sa campagne électorale, il compte notamment sur le soutien de son collègue multimilliardaire Carlos Slim, homme le plus riche d’Amérique Latine, pour propager les vraies nouvelles  à travers les reseaux sociaux mexicains. Le peuple mexicain a le droit de savoir la vérité, a-t-il dit. Et je ferai tout dans mon pouvoir pour la leur donner.

Make Mexico GRANDE again, son slogan, en a surpris plus d’un par son originalité. En effet, 80% du peuple mexicain, quasi entièrement hispanophone, affirme ne pas maîtriser suffisamment l’anglais pour en comprendre le sens politique.

Un aspect phare de sa campagne concerne la construction d’un mur pour empêcher la fuite de déserteurs anti-nationalistes mexicains ainsi que des intrusions illégales venues du nord. Et c’est les Etats-Unis qui le paieront, comme ils l’ont toujours fait! , a commenté D.J. Trump.

Dans un climat où la diversité ethnique est encouragée au niveau national, la venue de D.J. Trump est vue d’un bon oeil par le gouvernement mexicain actuel. L’histoire éléctorale mexicaine a vu les candidats Latinos défiler, sans qu’une seul ethnie alternative obtienne un jour un poste ministériel au niveau fédéral. Avec D.J. Trump, ça pourrait changer, observe un porte-parole de la Maison Verte. On croise les doigts…

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Trending