Nouveau drame à l’arme blanche pour Nabilla

Nouvelle épisode sanglant dans le roman Nabilla/Thomas et retour à l’hôpital pour ce dernier qui est pour l’instant entre la vie et la mort.

Dans la nuit de samedi à dimanche, la police et les secours ont été appelés à l’auberge de jeunesse “Troupaumé” située à Marly-Gomont. Quelle ne fut pas leur surprise en découvrant la starlette ainsi que son compagnon dans une très mauvaise posture (du moins pour ce dernier). Selon les premiers éléments de l’enquête, Nabilla aurait (encore) poignardé son homme à l’aide d’un couteau à beurre, le blessant gravement à la poitrine.

Nous n’en  savons malheureusement pas beaucoup plus pour l’instant, mais d’après les premiers éléments de l’enquête, la jalousie de Thomas serait cette fois-ci (encore) en cause. Nabilla aurait expliqué aux enquêteurs que son petit ami ne supportait plus son succès, ni médiatique ni physique. Espérant que la jeune femme se soumette enfin à sa virilité, il lui aurait demandé de porter la burka, ce que Nabilla a évidemment refusé.

C’est alors, toujours selon Nabibi, que le jeune homme aurait pêté un plomb et tenté de lui faire porter de force et à l’insu de son plein gré l’habit satanique. Pour se défendre elle aurait pris un couteau à beurre qui traînait, et l’aurait poignardé à 50 reprises, causant de graves dommages, la lame ayant traversé intégralement le corps du futur ex-petit ami.

Il semblerait donc que la jeune femme ait agit en état de légitime défense, le juge ne devrait donc pas l’inculper.

Plusieurs personnalités politiques se sont levées en choeur pour défendre la starlette, Marine Lepen ayant même déclaré: “ça c’est une intégrée, elle doit servir de modèle à toutes les autres musulmanes… D’ailleurs j’ai perdu récemment ma meilleure amie marocaine imaginaire, la place est libre et je la lui offre volontiers”.

Le président François Hollande désire patienter afin de connaître toute l’histoire, mais si la légitime défense est avérée, il lui offrira la légion d’honneur pour ce combat valeureux face à un nouveau terroriste converti de souche…

Concernant l’état de Thomas, Bertrand Cantat a déclaré : “C’est la honte, il ne l’a même pas assommée, c’est un minimum pourtant”.

 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires