Nobel de littérature : l’Académie hésitait entre Bob Dylan et Patrick Sébastien !

Ce jeudi 13 octobre, Bob Dylan s’est vu attribuer le Prix Nobel de littérature, à la surprise générale. Selon Sara Danius, la secrétaire générale de l’Académie suédoise, ce prix le récompense « pour avoir créé dans le cadre de la grande tradition de la musique américaine de nouveaux modes d’expression poétique ».

L’annonce des résultats avait été retardée d’une semaine, officiellement pour des raisons de calendrier. Pourtant, nombre d’observateurs y voyaient le signe d’un désaccord entre les académiciens, et pour cause. D’après les révélations faites par l’un d’entre eux à la presse, les débats ont été vifs.

En février dernier, l’Académie avait établi une short list de cinq auteurs « nobélisables », pour la première fois tous issus du monde de la musique, pour récompenser « la poésie moderne et intemporelle que constitue l’expression par la chanson, comme art des lettres et de la parole. » Les cinq présélectionnés étaient donc Bob Dylan (USA), Leonard Cohen (Canada), sir Paul McCartney (Grande-Bretagne), Patti Smith (USA), et… Patrick Sébastien (France) !

Le choix final semble bien s’être joué entre Bob Dylan et Patrick Sébastien. « Cette décision a été très difficile », précise-t-on à Stockholm. « Le Prix a été retardé d’une semaine parce que le comité ne parvenait pas à se mettre d’accord. Les débats furent particulièrement passionnés cette année. »

Sara Danius elle-même défendait le choix de l’écrivain français, pour « sa capacité à revitaliser l’expression poétique populaire, sa maîtrise innovante d’une langue française revisitée, et son sens de la performance qui le place dans la digne lignée des troubadours médiévaux« .

Dans ce cas, pourquoi l’auteur du Petit bonhomme en mousse n’a-t-il pas eu droit à la récompense littéraire suprême ? Il semblerait que Bob Dylan a finalement été choisi en tant que représentant de la littérature américaine (qui n’avait plus été primée depuis 1992), alors que la France a déjà reçu ce Prix trois fois en quinze ans (2000, 2008, 2014).

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires