Monaco : l’urgence a sonné

Dix-neuvième du classement à l’heure actuelle, l’AS Monaco doit encore affronter le Paris Saint-Germain, ce dimanche, dans le cadre de la 13ème journée de championnat. Le club princier, qui s’est séparé de Leonardo Jardim en début de saison, enchaîne les résultats pitoyables ces dernières semaines. En effet, après sa défaite 4-0 contre Bruges, Monaco a lié un 15ème match de rang sans victoire, toutes compétitions confondues.

Selon les statistiques fournies par Opta, c’est la pire série du club princier depuis les années 60 (Septembre 1968 – janvier 1969) avec 16 rencontres consécutives sans victoire. Alors si les maux monégasques sont profonds : manque d’esprit d’équipe, une défense perméable, une attaque muette, un milieu absent… Henry peut aussi se plaindre de son infirmerie, très nombreuse : Geubbels, Rony Lopes, Radamel Falcao, Stevan Jovetic… Les joueurs manquent au tout jeune entraîneur, qui ne parvient pas à tirer le meilleur de son groupe. En plus, les cadres des dernières saisons ne tiennent pas la route, à l’image de Kamil Glik ou de Jemerson, catastrophiques depuis le début de l’année.

Alors, la trêve internationale qui arrive pourrait être autant bénéfique que préjudiciable. Si Monaco n’attend rien de l’affiche face à Paris, Henry espère toutefois retrouver des joueurs en pleine forme à l’issue de cette interruption internationale. Ceux qui partent avec leur pays pourront oublier, le temps de deux semaines, les difficultés en club, les autres pourront retravailler les fondamentaux afin de se préparer à jouer le maintien jusqu’à la fin de saison.  Cependant, qui dit matchs supplémentaires amènent aussi à des risques de blessures additionnels. Le  technicien français, déjà pas aidé par les pépins physiques, devrait prendre exemple sur le Paris Saint-Germain, comme le révèle Bwin au cours d’une étude.

En effet, on apprend que le PSG gère plutôt bien les blessures et ne connaît très peu d’absences longue durée. Si Neymar a manqué 3 mois de compétition l’an dernier, et que Daniel Alves s’est blessé au mois de mai (il n’a toujours pas repris), les Franciliens sont très rarement gravement blessés. C’est d’ailleurs la 2ème meilleure équipe de Ligue 1, juste derrière Caen. À l’inverse, Saint-Étienne est l’équipe la plus malchanceuse du championnat avec près de 7 joueurs titulaires absents au cours d’une saison. Bordeaux et Montpellier complètent le podium des trois équipes avec un combiné de plus de 50 rencontres où un joueur titulaire n’a pas pu participer à une rencontre en raison d’une blessure.

 

Il faudra donc un peu de chance pour que Thierry Henry puisse rapidement retrouver la totalité de son groupe. En difficulté, tant offensivement que défensivement, le technicien devra compter sur ses meilleurs éléments pour inverser la grave série noire de Monaco ces dernières semaines. Alors que le club a été champion de France en 2017, cette saison sera seulement celle du maintien, du moins si Henry parvient à l’accrocher… La descente aux enfers de Monaco était imprévisible, et les Rouge-et-Blanc doivent rapidement réagir pour éviter une grave chute, tant financière que sportive. En cas de Ligue 2, toute l’équipe risque de se faire la malle.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires