Un membre de l’UPR assassine un homme qui ne connaissait pas l’UPR.

Depuis quelques temps, la société française se froisse au moindre débat. Les polémiques pleuvent un peu partout, et peuvent survenir à n’importe quelle heure de la journée ou de la nuit. Et parfois ces polémiques s’achèvent sur des drames terribles. Terribles et cruels. Et les polémiques faisant le plus de dégâts sont en général les débats politiques. Or il se trouve que les individus les plus violents se trouvent dans les rangs de l’UPR, l’Union Populaire Républicaine. Si le nom de ce parti vous est inconnu, prenez toutefois garde.

L’UPR est un parti dirigé par un certains Asselineau, ancien candidat à la présidentielle qui fait 0,6% des voix, c’est-à-dire moins d’un sixième du score de Benoît Hamon le candidat du PS qui a s’est fait largement dominé au cours de la dernière élection présidentielle. Si vous ne connaissez pas non plus ce drôle de bonhomme, Asselineau, du fait son nom so incertain, du fait de son score pitoyable bien qu’il prétendait que son parti montait malgré le silence des médias, méfiez-vous, encore une fois. Soyez très prudent.

Dans les faits, ils ne sont pas méchants, mais les membres de l’UPR ont la fâcheuse habitude de harceler la moindre section commentaire sur les réseaux sociaux, pour poser une question fatidique :  » Bonjour. Connaissez-vous l’UPR ? « . Aussi fou que cela paraisse, ils semblent bien croire à la popularité inexorable de leur parti totalement inconnu.

En principe cela se passe bien. Car fort heureusement, sur Facebook ou Twitter, il suffit simplement de bloquer la personne qui pose cette question agaçante. Mais au détour d’une ruelle sombre, un homme, George Dumandel, quelqu’un sans histoire a fait une mauvaise rencontre. Un membre de l’UPR lui est littéralement tombé dessus. Ce dernier a demandé à George s’il connaissait l’UPR  » le parti qui monte malgré le silence des médias « . George est une personne normale. Il a répondu :  » non « . Le membre de l’UPR est entré dans une rage folle et a violemment planté son couteau dans le coeur de George Dumandel qui est mort sur le coup.

Le membre de l’UPR, dont nous ne dévoilerons pas le nom dans cet article, a été incarcéré par la police, et passera prochainement au tribunal.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires