27.5 C
Charleroi
jeudi, juillet 25, 2024

RECENT

Mélenchon va envoyer des millions d’hologrammes dans les bureaux de vote voter pour lui.

Il semble que le candidat soit sûr de lui, au point de nous révéler publiquement sa stratégie.
« Ce dimanche, ce n’est plus sept, mais bien des centaines de milliers d’hologrammes que j’enverrai dans les bureaux de votes ! »

Jean-Luc Mélenchon et une partie de son staff

Ces hologrammes devraient non seulement pouvoir voter, ce contre quoi le conseil constitutionnel n’a rien trouvé à redire, mais ils pourront en plus convaincre les derniers indécis que le seul vote utile et de raison sera le vote pour la France Insoumise et Mélenchon.

Il n’est pas à exclure que les candidats Lepen, Fillon et Macron ne se présentent pas pour voter, les cris de « Hypocrites » et « Rendez l’argent » qui résonneront dans les bureaux de vote de tout le pays étant fortement susceptibles de les tenir éloignés. Une stratégie originale qui, à défaut de donner une victoire certaine, sera au moins la première du genre dans l’histoire des élections présidentielles françaises !

ndlr: Les hologrammes étant nés en France de Parents Français, ils ont bien la nationalité française et le droit de vote. 

En France, le droit de la nationalité est régi par le code civil depuis 18041.

Le principe d’attribution de la nationalité française (celle que l’on obtient à la naissance) depuis la loi de 18896, ce que Patrick Weil appelle l’« usage républicain »7, est le double droit du sol : est français celui ou celle qui est né sur un territoire français dont un parent est également né sur un territoire français8. De plus, l’enfant d’un Français est français, quel que soit son lieu de naissance (droit du sang).

Toutefois, un enfant né et ayant vécu au moins cinq ans en France de parents tous deux nés à l’étranger peut devenir français à sa majorité s’il a sa résidence habituelle en France9. Cette reconnaissance de nationalité française a été subordonnée de 1993 à 1998, date d’application des lois Pasqua-Debré à une demande préalable, elle est désormais automatique (sauf refus par l’intéressé10), ou à partir de l’âge de 13 ans si ses parents en font la demande et si l’enfant réside en France depuis l’âge de huit ans11,10.

Le double droit du sol s’appliquait jusqu’en 1993 aux enfants d’une personne née dans une ancienne colonie française. Depuis 1993, seuls les enfants de parents nés en Algérie avant 1962 (alors département français et non une colonie) sont concernés12,13.

La loi du no 2016-274 du 7 mars 201614 relative au droit des étrangers en France votée après deux ans de travail législatif, élargit par son article 59 l’accès à la nationalité française par le droit du sol, en ouvrant la nationalité française à leur majorité, aux personnes vivant sur le territoire français « depuis l’âge de six ans et ayant suivi leur scolarité obligatoire en France lorsqu’elles ont un frère ou une sœur ayant acquis la nationalité française. »15 Selon le juriste Alexis Théas, cette loi introduit une innovation dans le droit français. Elle créé « une nouvelle forme d’acquisition de la nationalité française, un droit du sol dérivé, indirect, transmis par le lien de fratrie, qui ne nécessite pas d’être né sur le territoire français, mais d’avoir un frère ou sœur devenu lui-même français par le droit du sol. »15.

Commentaires

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇

Latest Posts

A LIRE