Marseille: un bébé de 13 mois arrêté pour apologie du terrorisme.

L’affaire est ahurissante et pourtant véridique. Selon le journal Nice Matin, Hakim, un petit garçon de seulement 13 mois, a été entendu avec ses parents par 3 inspecteurs de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Le plan vigipirate oblige la DGSI a enquêter sur toute dénonciation ou signalement d’un citoyen d’une éventuelle activité terroriste, mais l’affaire d’Hakim dépasse l’entendement:

L’enfant, qui commence tout juste à parler, a crié Allahou akbar à la crèche.

Dénoncé par la crèche.

Une responsable de la crèche a contacté la police, inquiète de l’éventuelle radicalisation de l’enfant. Le policier ayant pris l’appel n’a pas compris qu’il s’agissait d’un nourrisson et a donc contacté la DGSI, qui a dû procéder à l’interrogatoire pour éloigner toute piste.

 

Selon une autre travailleuse de la crèche, l’enfant parlait à un autre enfant, prénommé Alan.

Actuellement, le porte-parole de la DGSI n’a pas souhaité s’exprimer. La responsable de la crèche maintient ses propos et dénonce un climat difficile pour les travailleurs de plus en plus mis sous pressions par le besoin de dé-radicalisation dès le plus jeune âge.

Vendredi dernier, Hakim avait déjà été remarqué par la responsable quand il avait crié pendant la minute de silence en hommage aux victimes de Charlie Hebdo.

A lire aussi: Une musulmane obligée d’avorter parce que son foetus fait de l’apologie du terrorisme

 

 

 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires